Angelo Mariani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mariani.

Angelo Mariani

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Angelo Mariani en 1899

Naissance 17 décembre 1838
Pero-Casevecchie
Corse (France)
Décès 1er avril 1914 (à 75 ans)
Paris
France
Nationalité Française
Champs Chimiste
scientifique, bienfaiteur
Renommé pour Vin Mariani

Angelo Mariani, né le 17 décembre 1838 à Pero-Casevecchie, Corse, et mort le 1er avril 1914 à Paris, est un chimiste français.

Inventeur d'une boisson tonique[modifier | modifier le code]

Médaille d'Angelo Mariani par Oscar Roty

Issu d'une famille médecins et pharmaciens corses, Angelo Mariani, alors préparateur de pharmacie à Paris, développe à partir de 1863 une « boisson tonique  », réalisée à partir de vin de Bordeaux et d'extrait de feuilles de coca[1]. En fait, il existait bien avant lui des vins toniques à la composition très exotiques pour un observateur du XXIe siècle.

Connue comme « vin Mariani », la préparation est commercialisée à l'époque sous le nom de « vin tonique Mariani (à la Coca du Pérou) »[1]. La boisson est un énorme succès qui lui vaut la célébrité dans toute l'Europe. Le pape Léon XIII, en signe de son approbation officielle, lui décernera une médaille « spéciale » : le pape avait toujours une fiole avec lui en cas de nécessité[2]. C'est du moins ce que la publicité affirme.

Certaines célébrités, notamment littéraires ou artistiques, vanteront le vin Mariani, mais il s'agit de textes issus d'un démarchage systématique.

« J'ai à vous adresser mille remerciements, cher Monsieur Mariani, pour ce vin de jeunesse qui fait de la vie, conserve la force à ceux qui la dépensent et la rend à ceux qui ne l'ont plus. »

— Émile Zola, 1895

« Cher Monsieur Mariani, Votre vin est un cordial merveilleux. »

— Eugène Grasset

« Cher Monsieur, J'ai reçu un tel secours de votre vin au moment de mes dernières couches que je vous conjure de m'en faire envoyer d'urgence une nouvelle caisse. »

— Léon Bloy, 1898

« Le témoignage des hommes serait bien trompeur si le vin Mariani ne faisait pas des merveilles. Je crois qu'il en fera en ma faveur s'il m'arrive jamais d'en avoir besoin. »

— Louis Duchesne

« Boire du vin Mariani / C'est chanter, croire, aimer sans trêve / C'est ouvrir, au pays du rêve / Une porte sur l'Infini ! »

— Jane de La Vaudère

Mariani apparait en fait comme un précurseur de la vente sur catalogue, sur publicité identifiée ou rédactionnelle dont il systématise l'emploi. Drogue légale, son vin contient entre 6 à 7 mg de cocaïne dans chaque bouteille. En France, la version cocaïnisée du vin Mariani sera autorisée jusqu'en 1910.

Mariani meurt en 1914. Il est enterré au cimetière du Père-Lachaise[3]. Ses héritiers arrêteront la production du vin dans les années 1930. Ils créent une nouvelle boisson appelée « Tonique Mariani » qui restera en vente dans les pharmacies jusqu'en 1963.

Suites[modifier | modifier le code]

Cette boisson aurait inspiré la création en 1885 du pharmacien John Pemberton à Atlanta aux États-Unis, le French Wine Coca[4], ancêtre du Coca-Cola qu'on connaît aujourd'hui sans alcool (à cause de la prohibition de 1886 dans l'État de Géorgie) et sans cocaïne (depuis 1906).

Le premier cas moderne de dopage avéré remonte à 1865 : des nageurs à Amsterdam. À la même époque, le vin Mariani était conseillé aux sportifs et « aromatisé » avec des feuilles de coca.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (fr) (en) Angelo Mariani – Portrait de créateur – Découverte – Exposition universelle des Vins et Spiritueux
  2. Michel Rosenzweig, Les Drogues dans l'histoire : entre remède et poison, De Boeck, 1998, p. 92
  3. « MARIANI Angelo (1838-1914) » , sur le site de l'Association des Amis et Passionnés du Père-Lachaise [texte sur www.appl-lachaise.net]
  4. William Reymond, Coca-Cola, l'enquête interdite : document, Éditions Flammarion, 2006 (ISBN 2-0806-8764-6), pp. 54-62

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :