Almicantarat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La sphère céleste avec l'almicantarat d'un astre en rouge, et l'horizon en vert.

En astronomie, un almicantarat[1], aussi connu comme un cercle de hauteur ou un parallèle de hauteur[2], est un petit cercle de la sphère céleste. Reliant les points de même hauteur, il est parallèle au plan de l'horizon, et est perpendiculaire à la verticale qui joint le zénith au nadir.

L'almicantarat d'un astre est celui qui passe par l'astre observé. Le cercle parhélique est l'almicantarat du Soleil. Le cercle subparhélique est celui du point antisolaire, qui est le point antipodal du point solaire.

Instrument[modifier | modifier le code]

L'almicantarat désigne aussi l'instrument connu sous le nom d'astrolabe.

Logiciel[modifier | modifier le code]

Almicantarat est également le nom d'un logiciel gratuit de calcul astronomique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Entrée « almicantarat » (consulté le 8 septembre 2014),dans Dictionnaire du Moyen Français (1330-1500) (ATILF)
  2. Entrée « almicantarat » (consulté le 8 septembre 2014), dans Dictionnaire de français sur larousse.fr
  • David Lynch et William Livingston, Aurores, mirages, éclipses, ... : Comprendre les phénomènes optiques de la nature, Dunod,‎ 2002, 262 p. (ISBN 2-10-006507-6)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :