Aigrettes de diffraction

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aigrettes de diffraction sur une image du télescope spatial Hubble.

En astrophotographie, les aigrettes de diffraction sont des lignes en forme de croix qui apparaissent sur les images de sources très lumineuses observées à l'aide de télescopes. Elles sont des artéfacts causés par la diffraction de la lumière sur la structure supportant le miroir secondaire[1],[2].

Généralités[modifier | modifier le code]

Optique d'un télescope de Newton avec un support en croix du miroir secondaire.

Pour la très grande majorité des télescopes, le miroir secondaire doit être positionné sur l'axe optique passant en son centre. Pour ce faire, il doit être rattaché au tube par un support quelconque. Cela engendre de la diffraction de la lumière et ce, peu importe la finesse des tiges du support. Cette diffraction prend la forme d'aigrettes, qui sont le résultat de la transformée de Fourier des tiges[1],[3].

Certains télescopes, conçus pour éviter ces aigrettes, placent le miroir secondaire hors-axe. Les premiers modèles de ce genre, de type Herschel (en) ou Schiefspiegler (en), présentaient de grands défauts d'astigmatisme et de longueur focale. Par la suite, la conception de type brachymedial, créée par Ludwig Schupmann (en), a permis de corriger les aberrations chromatiques en utilisant une combinaison de miroirs et de lentilles.

Lunettes astronomiques[modifier | modifier le code]

Les images prises à l'aide de lunettes astronomiques ne présentent pas d'aigrettes de diffraction. Cependant, certains astronomes amateurs aiment l'effet de ces dernières sur les étoiles très lumineuses, un effet « Étoile de Bethléem ». En conséquence, ils modifient leur lunette pour obtenir ce résultat, notamment en plaçant de minces fils sur la surface de la première lentille[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Diffraction spike » (voir la liste des auteurs)

  1. a et b Robert Nemiroff & Jerry Bonnell (traducteur : Laurent Laveder), « Quand les étoiles ressemblent à des croix », sur http://www.cidehom.com, Astronomy Picture of the Day (traduction : Ciel des Hommes),‎ 15 mai 2001
  2. Robert Nemiroff & Jerry Bonnell (traducteur : Didier Jamet), « Poussières, étoiles et galaxies », sur http://www.cidehom.com, Astronomy Picture of the Day (traduction : Ciel des Hommes),‎ 13 octobre 2012
  3. (en)Internal Reflections and Diffraction Spikes. Caltech. Accessed April 2010
  4. (en)http://homepage.ntlworld.com/jan.rek/equipment.htm#starspike

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]