Aaron Scott

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Scott.

Aaron Scott, né le 19 juin 1956 à Chicago, est un compositeur et batteur[1] de jazz américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait ses études de musique au conservatoire de Boston et au prestigieux Berklee College of Music. Par la suite il multiplie les collaborations avec les pointures de la scène jazz américaine: Gil Evans, Chick Corea, Larry Coryell, John Scofield et McCoy Tyner ont été ses partenaires.

Actuellement installé à New York, il vit en France au milieu des années 1980. Il y intègre le premier Orchestre national de jazz en 1986 sous la direction de François Jeanneau, et étudie la direction d'orchestre à l'École normale de musique de Paris. Durant cette période il joue avec de nombreux musiciens phares du jazz français: Martial Solal, Michel Portal et Didier Lockwood.

Il forme un combo rythmique avec le contrebassiste Michel Benita et collabore à diverses formations, notamment avec Marc Ducret et Éric Watson. Au Festival de Vitoria-Gasteiz de 1988 il participe à un quartette de Tete Montoliu, avec Jerome Richardson et Niels-Henning Ørsted Pedersen. En 1989 il reçoit du ministre de la culture, Jack Lang, le grade de Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres.

La même année il commence une collaboration qui durera 14 ans avec le pianiste McCoy Tyner dans le cadre du McCoy Tyner trio, qui jouera dans le monde entier et recevra trois Grammy Awards.

Discographie choisie[modifier | modifier le code]

  • 1989. McCoy Tyner Trio, Life at Sweet Basil, Evidence Music
  • 1991. McCoy Tyner Trio, 44th Street Suite, Red Baron
  • 1991. McCoy Tyner, Blue Bossa, Lester Recording
  • 1991. McCoy Tyner Trio, Remembering John, Enja
  • 1995. McCoy Tyner Trio, Infinity, Impulse!
  • 1996. Bob Stewart, Then & Now, Postcards
  • 2002. McCoy Tyner, The Definitive McCoy Tyner, Blue Note
  • 2005. Michael Hackett, Circles, Summit Records

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]