17 lunes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
17 lunes
Auteur Kami Garcia et Margaret Stohl
Genre Romantique / fantastique
Version originale
Titre original Beautiful Darkness
Éditeur original Little, Brown Book Group
Langue originale Anglais
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Date de parution originale [1]
Version française
Traducteur Luc Rigoureau
Éditeur Hachette Jeunesse
Collection Black Moon
Date de parution [2]
Nombre de pages 576 pages[3]
Série Le Livre des lunes[4]
Chronologie
Précédent 16 lunes 18 lunes Suivant

17 lunes est un roman du genre Southern Gothic écrit par les auteures américaines Kami Garcia et Margaret Stohl et qui est la suite de 16 lunes[5].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Depuis la mort de Macon Ravenwood le jour de l'anniversaire de Lena Duchannes, cette dernière se croit responsable du décès de celui qu'elle considérait comme son père. Elle s'éloigne de plus en plus d'Ethan Wate, son petit ami, et se rapproche de sa cousine Ridley, qui est sous les ordres de la plus puissante Enchanteresse des Ténèbres (Sarafine), la propre mère de Lena qui cherche d'ailleurs à la tuer. Se sentant s'éloigner de la Lumière à cause du sacrifice qu'elle a fait pour Ethan en condamnant sans le savoir son oncle, la jeune fille va s'enfuir avec un Incube du nom de John Breed qui lui affirme la comprendre parfaitement contrairement à son rival. Aidé de la bibliothécaire Marian, d'Amma la gouvernante, de son meilleur ami Link et de l'apprentie Gardienne venue tout droit d'Angleterre Liv (Olivia), il va essayer de la retrouver pour la préserver des dangers qui la guettent. Son chemin sera semé d’embûches et de révélations, plus surprenantes les unes que les autres, principalement basées sur Macon...

La suite[modifier | modifier le code]

Le troisième tome de cette saga est sortie en octobre 2011 en France et aux États-Unis et est intitulé 18 lunes (Beautiful Chaos en version originale)[6],[7].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]