Île Stewart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stewart et île Stewart.
Île Stewart
Stewart Island (en)
Image satellite de l'île Stewart.
Image satellite de l'île Stewart.
Géographie
Pays Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
Archipel Nouvelle-Zélande
Localisation Océan Pacifique
Coordonnées 47° 00′ 55″ S 167° 51′ 36″ E / -47.015282, 167.86010747° 00′ 55″ S 167° 51′ 36″ E / -47.015282, 167.860107  
Superficie 1 746 km2
Point culminant Mont Anglem (979 m)
Géologie Île continentale
Administration
Région Southland
Autorité territoriale District de Southland
Démographie
Population 387 hab. (2001)
Densité 0,22 hab./km2
Autres informations
Découverte 1050 à 1300
Fuseau horaire UTC+12

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Zélande

(Voir situation sur carte : Nouvelle-Zélande)
Île Stewart
Île Stewart
Îles de Nouvelle-Zélande

L’île Stewart ou Rakiura (en māori), troisième île néo-zélandaise de par sa superficie (1 746 km2), est située à 30 km au sud de l’île du Sud. Elle en est séparée par le détroit de Foveaux. Elle compte moins de 400 habitants, résidant principalement dans la colonie d’Oban.

Histoire[modifier | modifier le code]

James Cook fut le premier Européen à apercevoir l'île, mais il pensa qu'elle faisait partie de l’île du Sud et la baptisa Cap Sud en 1770. Le nom de Stewart lui fut attribué d'après le capitaine William Stewart, capitaine de baleinier qui le premier cartographia l'île.

Son nom māori original, Te Punga o Te Waka a Maui, fait référence à la mythologie māori. Il signifie la pierre d'ancrage du canoë de Maui, rappelant le rôle de l'île dans la légende de Maui et de son équipage qui, de leur canoë, l'île du Sud, attrapèrent le grand poisson, l'île du Nord.

Le nom māori le plus usité est cependant Rakiura. On le traduit en général par « ciel rougeoyant », probablement en référence aux couchers de soleils célèbres de l'île Stewart, ou à l'aurore australe.

Certains voient cependant Rakiura comme une version abrégée de Te Rakiura a Te Rakitamau, le grand rougeoiement de Rakitamau, en souvenir de la gêne de Rakitamau : la légende māori raconte qu'un chef de l'île nommé Te Rakitamau était marié à une jeune femme qui tomba malade et le pria d'épouser sa cousine après sa mort. Te Rakitamau pagaya à travers Te Moana Tapokopoko a Tawhiki (le détroit de Foveaux) jusqu'à l'île du Sud où vivait la cousine, pour y découvrir qu'elle était récemment mariée. Il rougit d'embarras, c'est pourquoi l'île fut baptisée Te Ura o Te Rakitamau.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte de l'île Stewart.
Carte de l'île Stewart.

L'île a une superficie de 1 746 km². Le nord de l'île est façonné par la vallée marécageuse de la Freshwater River, prenant sa source près de la côte nord-ouest et s'écoulant vers le sud-est à travers la large échancrure de l'anse de Paterson. Le point culminant de l'île est le mont Anglem, près de la côte nord, à une altitude de 979 m. Il fait partie d'une couronne de crêtes encerclant la vallée de la Freshwater.

La moitié sud de l'île a un relief plus régulier, s'élevant jusqu'à une crête au sud de la vallée de la Rakeahua River, qui débouche également dans l'anse de Paterson. L'extrémité sud de cette crête est le mont Allen (750 m). Au Sud-Est, les terres moins hautes sont drainées par les vallées des rivières Toitoi, Lords et Heron. Le Cap Sud-Ouest est l'extrémité sud des trois îles principales de Nouvelle-Zélande.

La baie de Mason, sur la côte ouest, est connue pour sa longue plage de sable, sur une île où les plages sont généralement beaucoup plus tourmentées. Une hypothèse avance que la baie a été formée après l'impact d'une météorite dans la mer de Tasman.

Au large des côtes de l'île Stewart se trouvent trois grandes îles et de nombreuses îles plus petites. Les plus connues sont l'île Ruapuke, dans le détroit de Foveaux à 32 km au nord-est d'Oban, l'île Codfish, près de la rive Nord-Ouest, et la Grande île du cap Sud (Big South Cape Island), située au large de la pointe sud-ouest de l'île Stewart. Deux groupes d'îles dénommées Muttonbird ou Titi sont situées l'une entre l'île Stewart et l'île Ruapuke, et l'autre autour de la Grand île du cap Sud. Parmi les autres îles, on peut mentionner celles de Bench, Native et Ulva, à l'embouchure de l'anse de Paterson, et les îles de Pearl, Anchorage et Noble, près de Port Pegasus au sud-ouest.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Le seul village est Oban, situé dans la baie de Half Moon.

Une ancienne colonie, Port Pegasus sur la côte sud, pouvait autrefois s'enorgueillir de ses quelques magasins et de son bureau de poste. Elle est aujourd'hui inhabitée et n'est accessible que par bateau ou par une excursion difficile à travers l'île.

Transports et économie[modifier | modifier le code]

Un service de ferry régulier relie Bluff, sur l’île du Sud, à Oban. Une liaison aérienne existe avec l’aéroport d'Invercargill. Des avions atterrissent aussi sur le sable dans la baie de Mason.

Bien que l’île de Stewart reçoive quelques touristes et bénéficie de l’exploitation forestière et de l’agriculture, la principale industrie est la pêche. Plus de 80 % de l’île est protégé depuis la création du Parc national de Rakiura en 2002.

Administration[modifier | modifier le code]

Pour l'administration, l'île fait partie du district de Southland (extrémité méridionale de l'île du Sud). Cependant, elle partage avec d'autres îles une certaine liberté dans les règles gouvernant la vie quotidienne. Par exemple, les services de transport opérant uniquement sur l'île n'ont pas à conserver un enregistrement des heures de travail de leurs conducteurs, contrairement au reste de la Nouvelle-Zélande (section 70C du Transport Act de 1962).

Faune[modifier | modifier le code]

De nombreuses espèces d'oiseaux se développent sur l'île Stewart à cause de l'absence de prédateurs. Parmi eux on compte le kakapo, le Râle wéka, le kākā, des albatros, des manchots, le kiwi, le zostérops à dos gris, des troglodytes, des gobe-mouches, et des mohouas rares.

L'île Stewart possède une grande population de cerf de Virginie sur ses zones côtières, qui est chassée pour la viande et le sport. Une petite population de cerf élaphe vit plus à l'intérieur des terres.

Le gecko Tukutuku rakiurae est une espèce endémique de l'île Stewart.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :