Électrophorèse sur gel en gradient dénaturant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'électrophorèse sur gel en gradient dénaturant ou DGGE (sigle de l'anglais denaturing gradient gel electrophoresis) est une technique d'électrophorèse permettant la séparation de molécules d'acides nucléiques (ADN ou ARN) de même taille. Son principe consiste à déposer un échantillon d'acide nucléique sur un gel d'électrophorèse contenant un agent dénaturant (par exemple l'urée). Dans un gel DGGE, les fragments d'acide nucléique sont soumis à différentes concentrations croissantes en dénaturant. Les 2 brins d’ADN se séparent plus ou moins rapidement en fonction de leur composition en bases AT et GC (2 liaisons hydrogènes pour AT contre 3 pour GC). Deux molécules différentes peuvent avoir des brins qui ne se sépareront pas au même moment et migreront alors différemment. La molécule la plus stable migrera moins vite que celle qui se dénaturera dans le gradient.

Applications[modifier | modifier le code]

diagnostic direct des maladies génétiques

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Muyzer, G. 1999. DGGE/TGGE a method for identifying genes from natural ecosystems. Current opinion in Microbiology 2: 317-22.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ercolini, D., 2004, « PCR-DGGE fingerprinting: novel strategies for detection of microbes in food », J Microbiol Methods, 56(3):297-314. Review. PMID: 14967221 [PubMed - indexed for MEDLINE].

Articles connexes[modifier | modifier le code]