Xenacanthus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Xenacanthus est un genre éteint de requins de la famille des Xenacanthidae.

Ses représentants ont vécu de la fin du Dévonien jusqu'à la fin du Trias.

Description[modifier | modifier le code]

Silhouette et dessin des os de X. decheni.

Xenacanthus est très différent des requins actuels. Ce requin d'eau douce avait une longueur moyenne de l'ordre d'un mètre[1]. Sa nageoire dorsale forme une sorte de ruban qui s'étend sur toute la longueur du dos, sur la nageoire caudale, jusqu'à atteindre la nageoire anale. Cette morphologie fait penser à celle des congres actuels et amène à penser que Xenacanthus devait probablement nager de la même manière.

La tête de l'animal portait une épine distinctive pointée vers l'arrière qui lui a donné une partie de son nom basé sur le grec ancien « Ákantha », « épine ». Le rôle de cette épine n'est pas bien connu, peut-être était elle venimeuse comme le dard des raies actuelles. Ses dents sont en forme de « V ». Xeancanthus devait se nourrir de petits crustacés et de poissons[2].

Liste d'espèces[modifier | modifier le code]

Taille de Xenacanthus comparée avec un humain, Chinlea, Semionotus et Arganodus.

De nombreuses espèces ont été créées, mais la plupart ne se basent que sur des dents ou des épines fossiles, et donc leur validité reste à confirmer :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Richard M. Gaines, Coelophysis, ABDO Publishing Company, , 17 p. (ISBN 1-57765-488-9)
  2. (en) The Marshall Illustrated Encyclopedia of Dinosaurs and Prehistoric Animals, London, Palmer, D., (ISBN 1-84028-152-9), p. 27