Winnie Li

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Li.

Wen-qing (Winnie) Li (née le 25 décembre 1948 à Chiayi) est une mathématicienne taïwano-américaine.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Winnie Li a effectué ses études de premier cycle à l'université nationale de Taïwan, et elle obtient son diplôme en 1970; à l'Université nationale de Taïwan, elle compte parmi ses condisciples de notables mathématiciennes telles que Fan Chung, Sun-Yung Alice Chang et Jang-Mei Wu[1]. Elle a obtenu son doctorat à l'université de Californie à Berkeley en 1974, sous la supervision d'Andrew Ogg (en), avec une thèse intitulée New Forms and Functional Equations[2]. Avant de rejoindre la faculté de l'université d'État de Pennsylvanie en 1979, elle est professeur assistant « Benjamin Pierce » à l'université Harvard pour trois années et demie, de 1974 à 1977, et elle occupe un poste de professeur assistant à l'université de l'Illinois à Chicago, de 1978 à 1979. Elle a également été la directrice du National Center of Theoretical Sciences de Taïwan, de 2009 à 2014[3]. Elle est devenue professeure émérite de mathématiques à l'université d'État de Pennsylvanie[4]. Elle est actuellement professeure émérite de mathématiques et titulaire de la chaire « Ho Chin Tui » de professeur à l'université nationale Tsinghua de Taïwan.

Travaux[modifier | modifier le code]

Elle est spécialisée en théorie des nombres, avec un projet de recherche portant sur la théorie des formes automorphes et les applications de la théorie des nombres à la théorie des codes et la théorie spectrale des graphes. En particulier, elle a appliqué ses résultats de recherche sur les formes automorphes et la théorie des nombres, afin de construire une communication efficace des réseaux appelés graphes de Ramanujan et complexes de Ramanujan.

De 1992 à 1996 elle est rédactrice en chef des Transactions of the AMS et depuis 2002 des Proceedings of the AMS.

Publications[modifier | modifier le code]

  • W. C. Winnie Li: Number theory with applications, World Scientific 1996.
  • (éd) Recent trends in coding theory and its applications, AMS 2007.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

En 2010, Li est lauréate du prix Chern, qui est décerné tous les trois ans à un remarquable mathématicien chinois[5] En 2012, elle est devenue fellow de l'American Mathematical Society[6]. Elle a été choisie par l'association américaine Association for Women in Mathematics pour donner la conférence Noether en 2015[7].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Fan Chung Graham, Association for Women in Mathematics, retrieved 2013-02-02.
  2. (en) Winnie Li sur le site du Mathematics Genealogy Project
  3. Staff biography, National Center of Theoretical Sciences, retrieved 2013-02-02.
  4. Winnie Li Named Distinguished Professor, université d'État de Pennsylvanie, 30 janvier 2012, consulté le 2 février 2013.
  5. (en)Wen Ching Li Awarded the 2010 Chern Prize in Mathematics, université d'État de Pennsylvanie, 30 janvier 2012, consulté le 2013-02-02.
  6. List of Fellows of the American Mathematical Society, retrieved 2013-01-27.
  7. « Modular Forms for Congruence and Noncongruence Subgroups »
(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Winnie Li » (voir la liste des auteurs).

Liens externes[modifier | modifier le code]