William Temple (homme politique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
William Temple
WilliamTemple.jpg
William Temple
Fonctions
Membre du parlement d'Irlande
Conseil privé
Membre du Parlement d'Angleterre
Titre de noblesse
Baronnet
Biographie
Naissance
Décès
ou Voir et modifier les données sur Wikidata
Moor Park (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activités
Père
John Temple (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Mary Hammond (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
John Temple (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjointe
Enfants
John Temple (d)
Diana Temple (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Titre honorifique
Sir

Sir William Temple (né le à Londres, mort le à Moor Park dans le Surrey), est un homme politique et un essayiste anglais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Sir John Temple, il fut éduqué à l'université de Cambridge puis voyagea à travers l'Europe. Membre pour un temps du Parlement irlandais, il fut employé à diverses missions diplomatiques. Parmi ces dernières, Temple négocia avec succès le mariage du prince d'Orange avec la princesse Marie d'Angleterre, ainsi que la Triple Alliance de 1668. À son retour à Londres, il fut amplement consulté par Charles II d'Angleterre, mais se retira dans sa maison de Sheen en signe de désaccord avec le gouvernement du pays.

Temple quitta Sheen un peu plus tard et fit l'acquisition de Moor Park, où Jonathan Swift fut quelque temps son secrétaire personnel. Il ne participa pas à la Glorieuse Révolution mais soutint le nouveau régime. On lui offrit un poste de secrétaire d'État, qu'il refusa.

Publications[modifier | modifier le code]

Son œuvre littéraire consiste essentiellement en de brefs essais, réunis dans un recueil intitulé Miscellanea.

Il a rédigé toutefois quelques textes plus longs, notamment ses Observations sur les Provinces-Unies ou son Essai sur l'Origine et la Nature du Gouvernement.

  • Essai sur les mécontentemens populaires, sur la santé et la longue vie, et defense de l'Essai sur le savoir des anciens et modernes, et pensées sur les diferens états de la vie & de la fortune, & sur la conversation, chez François L'Honoré et fils, Amsterdam, 1744 (lire en ligne).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Marambaud, Sir William Temple, sa vie, son œuvre, Paris, Éditions Minard, 1968, VI-431 p.
  • Charles Saint-Laurent, Temple (William), dans Dictionnaire Encyclopédique usuel. Repertoire universel et abrégé de toutes les connaissances humaines , p. 1354 lire en ligne), Au comptoir des entrepreneurs-unis
  • (en) Thomas Seccombe, Temple Sir William, dans Dictionary of National Biography, 1885-1900, Volume 56 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]