Wikipédia:Projets pédagogiques/Web 2.0 Education à la Citoyenne-Tic

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Dans le cadre de l'appel à projet École numérique, l'Institut Sainte Marie de Châtelet a rentré le projet Web 2.0 Éducation à la Citoyenne-Tic pour les élèves du troisième degré de l'enseignement général, de transition et de qualification. Ce projet est une réflexion sur le rapport des jeunes à la citoyenneté et la façon dont ils vont utiliser les outils du Web 2.0 (réseaux sociaux, encyclopédies collaboratives) pour transmettre des informations citoyennes. Ils seront amenés à travailler avec les informations récoltées lors de la venue de Monsieur Paul Sobol, lors de leur séjour en Pologne avec entre autre la visite des camps d' Auschwitz-Birkenau, lors du Printemps de la Démocratie 2.0 et lors de la campagne électorale de 2014.

Les phases du projet[modifier le code]

Septembre 2013[modifier le code]

  1. Notice Wikipédia de présentation dans l'espace Wikipédia:Projets pédagogiques/Projets Web 2.0 Education à la Citoyenne-Tic
  2. Page Facebook dédiée au projet https://www.facebook.com/EducationCitoyenne?fref=ts
  3. Présentation aux élèves par diaporama
  4. Présentation aux parents lors de la réunion de la rentrée scolaire par diaporama
  5. Présentation aux professeurs par diaporama
  6. Mise en place des groupes de travail : un groupe mixte est mis en place. Il est composé de 15/20 élèves issus de 5ème et de 6ème année. Ce groupe vise à dynamiser le projet en apportant son savoir-faire. Cela peut être des compétences informatiques ou des compétences relationnelles. Le groupe s'engage à être porteur de l'information dans sa classe et à l'extérieur en utilisant ses compétences. Ces élèves sont moteurs du projet. Ils travaillent dans le cadre de la Creative Classroom.

Octobre 2013[modifier le code]

  1. Le groupe mixte a mis en place une stratégie de communication pour diffuser le projet : création d'une affiche personnalisée mise en place dans l'école (via la télé dans la salle de rassemblement et placée sur les valves) et publiée sur la page Facebook; choix d'une musique jingle pour attirer l'attention lors de la communication à propos du projet. Par un système de votes sur Facebook, les élèves ont choisi la musique liée au projet.
  2. Les premiers cours liés à l'utilisation de Wikipédia sont donnés. Initiation des élèves à la philosophie globale de l'encyclopédie via le portail d'accueil. En activant les différents points de la barre outil de gauche, les élèves ont pris connaissance de ce que représente la communauté wikipédienne (bénévolat, principes fondateurs, les utilisateurs, ...). A partir de l'article Massacre de Tamines, les élèves ont établi la fiabilité d'une notice wikipédia en activant les onglets de l'article qui permettent d'en retracer l'historique. Les élèves ont vérifié la présence de sources, de références, de liens. Le choix de cet article s'est imposé car la Première Guerre mondiale est au programme du cours et nous avons réalisé dans ce cadre la compétence critiquer des documents. Comment évaluer la fiabilité de Wikipédia? L'idée est d'apprendre à utiliser l'outil sans le diaboliser et sans faire preuve d'angélisme. Certains élèves de 6ème ont créé le compte utilisateur sur Wikipédia, d'autres ont enrichi la notice femme et plus particulièrement le paragraphe concernant les femmes en période de guerre. Les informations liées aux femmes durant la Guerre 14 est une contribution des élèves. Ils ont rédigé une synthèse puis enrichi la notice à partir des informations recueillies et ils ont mentionné leurs sources.
  3. Préparation à la venue et au témoignage de Monsieur Paul Sobol. De manière pluridisciplinaire, les élèves se préparent à accueillir le récit de Monsieur Paul Sobol ancien déporté d'Auschwitz. Certains élèves encadrés par leur professeur de français lisent des récits liés à cette période; exemple : Joseph Joffo, Un sac de billes. D'autres élèves encadrés par leur professeur d'histoire comparent l'évolution des encyclopédies en lisant une notice liée au même thème mais dans trois encyclopédies différentes : Diderot et D'Alembert, Universalis et Wikipédia. Le titre de la notice choisie est le judaïsme. Ainsi en plus de ce travail de confrontation des notices sur trois supports, les élèves sont initiés par la lecture de l'article à la notion de judaïsme. Certains élèves iront enrichir la notice de Joseph Joffo et d'autres, après le témoignage, iront enrichir celle de Monsieur Sobol dans le respect des principes fondateurs de Wikipédia. La compétence synthèse est ainsi exercée.
  4. Initiation aux réseaux sociaux dans le cadre du cours d'économie en 6ème générale. Les élèves de 6ème économie ont créé un compte twitter individuel et un compte pour la classe dont ils ont choisi le nom : @ecollaborateurs. L'idée est qu'ils découvrent ce réseau social et l'utilisent dans le cadre du cours d'économie pour y partager des informations, des questions, des connaissances, des liens internet, avec le projet de développer leur esprit critique, de les faire réfléchir à leur identité numérique et de s'ouvrir au monde dans une dynamique alocentrée.
  5. Initiation aux réseaux sociaux dans le cadre du cours de français en 6ème qualification. Afin d'exercer la compétence terminale : s'approprier des outils de communication et de réflexion, les élèves seront amenés à prendre conscience de la façon dont la propagande est utilisée quotidiennement dans notre société. Comment? En décodant divers documents : publicité, caricatures, propagande de guerre, tracts électoraux, campagne de prévention, pages d'accueil de sites internet extrémistes, pages d'accueil de partis politiques sur les réseaux sociaux. Dans le cadre du projet, cette méthode d'analyse devrait permettre aux élèves d'identifier les techniques de propagande utilisées lors de la campagne électorale de 2014 sur les réseaux sociaux et d'interpeller les personnalités présentes lors du Printemps de la Démocratie en mars 2014 sur leur façon de communiquer leurs idées ainsi que de voter de façon éclairée et citoyenne.

Novembre 2013[modifier le code]

  1. Analyse de symboles liés à la propagande stalinienne dans le cadre des cours d'histoire et de sciences humaines. Comment sont-ils détournés, réutilisés ou abandonnés? Analyse de slogans et d'affiches des partis de gauche via les informations publiées sur leur site Internet.
  2. Témoignage de Monsieur Paul Sobol le 9 novembre 2013. Le groupe mixte s'est réuni afin de préparer des questions à poser à Monsieur Sobol et afin de réfléchir à la mise en projet des autres élèves pour cette rencontre. Utilisation de la page Facebook afin de mobiliser et de sensibiliser les élèves avant le témoignage par une série de questions ou la publication du poème Si c'est un homme de Primo Levi ou de programmes en lien avec le témoignage. La page a aussi permis de diffuser après l'intervention des photos et de permettre aux élèves de se sentir acteurs de la transmission. La page a observé un taux de fréquentation honorable. Toutefois, peu sont encore les élèves qui franchissent le pas d'insérer des publications citoyennes.
  3. Participation des responsables du projet à la conférence Ecole 2.0 & citoyenneté mondiale : une rencontre créative le lundi 25 novembre à Bruxelles. Coordination du programme Agence belge du Développement et Annoncer la Couleur.
  4. Prises de contact avec les intervenants du Printemps de la Démocratie 2.0. Perspective et mise en projet des différents ateliers.

Décembre 2013[modifier le code]

  1. Les tablettes numériques sont arrivées!!! Nous espérons pouvoir les utiliser à partir de la rentrée de janvier. Jusqu'à présent, le projet a été géré avec la cyberclasse, la page Facebook et le matériel des élèves.
  2. Les élèves sont en examens.

Janvier 2014[modifier le code]

  1. Les tablettes ont été configurées. Le wi-fi est opérationnel quoique le débit est très aléatoire. Les déconnexions sont fréquentes. Le chargement est lent. Toutefois, certaines classes ont pu travailler avec les tablettes.
  2. Dans le cadre du cours d'histoire et de sciences humaines, les premiers exercices de tâches complexes à réaliser avec les tablettes sont donnés aux élèves. Le thème choisi pour les 6èmes est l'appropriation de la notion de totalitarisme. Pour les 5èmes, le thème proposé est l'appropriation de la notion de propagande. Les élèves semblent preneurs de l'outil malgré les aléas liés aux premières prises en main.
  3. Dans le cadre du cours de français, l'identité numérique a été travaillée : définitions, mises en situation, avatars et enjeux pour l'avenir professionnel des élèves. Ensuite, une séquence sur les réseaux sociaux a été proposée : identités des différents RS, analyse des RS utilisés par les élèves, schéma de la communication appliqués aux RS, création d'un profil de personnage de roman: Meursault (l'étranger de Camus) et prolongement du roman sur FB.
  4. Les professeurs coordonnant les projet ont suivi deux jours de formation sur les réseaux sociaux. Cette formation est une initiative du CECAFOC. La formation a été prise en charge par Media Animation.
  5. L'organisation du voyage citoyen en Pologne se finalise. La mise en place du Printemps de la Démocratie 2.0 se poursuit. Le travail avec le groupe mixte permet d'élargir l'horizon des professeurs qui coordonnent le projet. En effet, ce groupe reflète les préoccupations des jeunes en matières de Web 2.0 et de démocratie. Leur créativité permet d'élaborer des stratégies de communication, des questionnaires etc.

Février 2014[modifier le code]

  1. Dans le cadre du cours d'histoire (compétences : synthétiser et critiquer des documents) pour les élèves de 5ème année, la notice propagande paragraphe Napoléon a été enrichie à partir d'une synthèse réalisée en classe Comment la propagande se manifeste-t-elle dans la politique napoléonienne? Ainsi, les élèves ont d'abord été initiés aux principes fondateurs de Wikipédia puis ils ont été sensibilisés à la critique d'une notice Wikipédia.
  2. Le voyage en Pologne s'est déroulé du 24 au 28 février. La visite des camps d'Auschwitz-Birkenau a été un moment fort. Le débriefing en temps réel a pu se concrétiser grâce aux tablettes qui ont été emmenées dans leur valise de rechargement. Les photos et commentaires des différents groupes de travail ont été publiés sur la page Facebook. Le lien a pu être établi entre cette visite sur un lieu de génocide et les outils 2.0. En effet, la discrimination et les discours haineux menant à la violence physique se banalisent sur les réseaux sociaux. Les élèves avec leurs outils peuvent agir. Le projet Web 2.0 cherche à promouvoir la communication responsable et l'utilisation des réseaux sociaux en vue de diffuser une information respectueuse de chacun. Wikipédia a permis de préparer les élèves à la visite des usines Oskar Schindler.

Mars 2014[modifier le code]

  1. Le Printemps de la Démocratie 2.0 se finalise. Onze ateliers avec dix-huit intervenants extérieurs. Une journée pour apprendre à décoder l'information politique et idéologique polymorphe (textes, images, vidéos) disponible sur les principaux réseaux sociaux. Une journée pour s'interroger : l'accès à l'information 2.0 aujourd'hui est-il garant de démocratie? Une journée sous forme d'ateliers multimédias avec des acteurs de la démocratie. Cette journée concerne l'ensemble du troisième degré soit +/- 180 élèves.
  2. La préparation des élèves à cette journée se fait via la compétence poser des questions pertinentes.
  3. Le déroulement de la journée. Le matin, les élèves suivent deux ateliers au choix. En après-midi, ils travaillent sur le débriefing de la matinée en concevant un nuage de mots et un schéma heuristique. Les élèves du groupe mixte travaillent à la réalisation de micro-trottoir, de capsules vidéos, d'interviews et au montage audio-visuel des moments forts de la journée.

Liste des ateliers lors du Printemps de la Démocratie 2.0 le 27 mars 2014

  • Élections 2014 : En campagne sur les réseaux sociaux
  • Journalisme à l'ère du 2.0
  • Musique et auto production en ligne (crowdfunding)
  • Police du net : cybercriminalité
  • Cyberharcèlement : tous coupables?
  • De la cyberdépendance à la créativité du net
  • Justice et numérique : un fossé à combler
  • Amnesty International : réseaux sociaux et droits humains
  • La désinformation via les réseaux sociaux
  • Réseaux sociaux pour les nuls
  • Social TV : l'usage des réseaux sociaux dans les programmes radio-télé. Je contrôle le spectacle?

Avril 2014[modifier le code]

  1. La première semaine du mois d'avril est consacrée à la mise en ligne des productions du Printemps de la Démocratie 2.0.
  2. Congés de Pâques.
  3. Préparation des élèves aux élections du 25 mai 2014.

Mai 2014[modifier le code]

  1. En vue des élections du 25 mai 2014: les élèves sont préparés au fonctionnement des institutions européennes, aux valeurs des différents partis politiques. L'outil utilisé est la mind map.
  2. Une analyse méthodologique du projet et d'une séquence de cours au regard de la gestion mentale ont fait l'objet d'un article dont la publication intéresse If Belgique.

Juin 2014[modifier le code]

  1. Les élèves sont en examen.
  2. Les rapports d'activités sont en cours de rédaction.

Bilan du projet[modifier le code]

Bilan du premier trimestre[modifier le code]

  1. La mise en route du projet a été effectuée : témoignage, voyage en Pologne, Printemps de la Démocratie 2.0.
  2. Nous avons rencontré des difficultés qui ont occasionné du retard dans l'acquisition du matériel et dans la mise en place du wifi au sein de l'établissement ce qui explique que nous avons fonctionné avec la cyberclasse, la page Facebook et le matériel des élèves.
  3. Des séquences de cours ont été réalisées.

Bilan du deuxième trimestre[modifier le code]

  1. Les séquences de cours avec tablettes ont eu lieu. Les élèves sont curieux, attentifs et concentrés face à ce nouvel outil de travail. Une difficulté inattendue apparaît la maîtrise technique de la tablette à gérer en plus de la difficulté liée à la matière scolaire. Toutefois, un esprit collaboratif entre élèves se développe.
  2. Le voyage en Pologne et le Printemps de la Démocratie ont eu lieu. Le débit du wifi reste un défi pour le bon fonctionnement du projet.

Bilan du troisième trimestre[modifier le code]

  1. Le troisième trimestre est axé sur la préparation des élèves aux élections du 25 mai 2014 : les valeurs des partis, les votes valables, le fonctionnement des institutions de l'Union européenne.
  2. L'utilisation des tablettes a été impossible. Le débit wifi est insuffisant pour permettre à une classe entière d'être connectée. Toutefois, ces problèmes techniques devraient être résolus grâce à l'installation d'une nouvelle ligne à haut débit.

Bilan global[modifier le code]

De manière globale, les activités liées au projet ont été réalisées : venue de témoins, de spécialistes, d'acteurs du web 2.0, d'acteurs de la démocratie, visite des camps d'Auschwitz-Birkenau. Des séquences de cours avec tablettes ont été réalisées dans la mesure des moyens techniques possibles. Wikipédia a donné du sens à des leçons car le fait de participer à une œuvre collaborative fut un moteur au projet de synthèse des élèves. Facebook fut un relai de l'information, un outil de communication et de partage des travaux d'élèves efficace. Les problèmes techniques liés à la connexion wifi étant résolus, il nous est possible d'aborder de manière plus complète l'implémentation du numérique dans les apprentissages.