Wat Ek Phnom

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Wat Ek Phnom est un temple angkorien situé sur la rive gauche de la rivière Sangker, près de Peam Aek, à environ 13 km au nord de la ville de Battambang, dans le nord-ouest du Cambodge. C’est un temple hindou construit au 11e siècle sous le règne du roi Suryavarman Ier. Bien que partiellement effondré et pillé, il est célèbre pour ses linteaux et frontons bien sculptés.

Le site[modifier | modifier le code]

Une énorme statue du Bouddha assis en pierre blanche mène à la pagode moderne bouddhiste de Ek Phnom, entourée de 18 arbres de la Bodhi[1]. Le site est considéré comme une destination pour les pique-niques et de pèlerinage, très populaire pour les Khmers lors des célébrations. La pagode ouvre la voie aux ruines de l’ancien temple hindouiste. Le temple antique, construit de blocs de grès et entouré par les restes d’un mur extérieur de latérite et d’un baray, se compose de petits temples ou prasats sur une plate-forme et mesure 52 m par 49 m[2]. Majoritairement réduit à l'état de ruines aujourd’hui, seules les tours principales du temple subsistent, dont les flancs supérieurs ont de beaux bas-reliefs.

Bas-reliefs[modifier | modifier le code]

Les bas-reliefs représentent des événements de la mythologie hindoue se référant principalement à Krishna. De la même manière que Krishna, Suryavarman I a effectué des réformes institutionnelles de l’État.

Wat Ek Phnom[modifier | modifier le code]

L'ancien temple d’Ek Phnom[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Chandler, David. A History of Cambodia. Silkworm Books Thailand 4th edition 2008. (ISBN 978-974-9511-57-2).