Vizir (cheval)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Vizir
Image illustrative de l’article Vizir (cheval)
Le Vizir, empaillé au musée de l'Armée.

Race Arabe
Taille 1,35 m
Sexe étalon
Robe Gris truité
Pays de naissance Drapeau de la Turquie Turquie
Cavalier Napoléon Ier

Le Vizir (1793 - 1826) était l'une des montures de guerre les plus célèbres de Napoléon Ier parmi ses 130 chevaux personnels[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Vizir était un petit étalon arabe d'1,35 m au garrot, à la robe gris clair étourneau légèrement truitée. Cadeau du sultan de Turquie à Napoléon Ier, l'Empereur le monta à partir de 1805 et l'emmena lors de son exil à Sainte-Hélène[1]. Le Vizir porte toujours la marque des Écuries impériales, un N couronné sur la cuisse postérieure gauche. Il mourut en France en 1826, puis fut conservé par les Anglais avant d'être empaillé et exposé le au musée de l'Armée[1],[2], qui le gardait dans ses greniers. Après une restauration complète d'un mois en , il a retrouvé sa place d'origine dans une nouvelle vitrine au sein du département moderne (de Louis XIV à Napoléon III)[3].

Le Vizir avant sa restauration exposé dans la partie Moderne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Les chevaux de Napoléon sur napoleon.org.
  2. « Cheval ayant appartenu à Napoléon Ier - Musée de l'Armée », sur www.musee-armee.fr (consulté le ).
  3. « Sauvons "Vizir", le dernier cheval de Napoléon - Musée de l'Armée », sur www.musee-armee.fr (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Philippe Thomas-Derevoge, Le Vizir : le cheval le plus illustre de Napoléon, Éditions du Rocher, 2006, 328 p.
  • « Le Vizir, cheval de Napoléon », dans Cheval Magazine, n° 416 ()
  • Paul et René Jeannin-Naltet, « Vizir, cheval de l'empereur », dans l'Information hippique l’Éperon ()