Violette blanche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Viola alba

La Violette blanche (Viola alba) est une espèce de plantes vivaces de la famille des Violaceae.

Description[modifier | modifier le code]

C'est une plante basse, aux feuilles en rosette, triangulaires à base cordiforme, aux stolons non radicants, aux stipules lancéolés, aux fleurs blanches légèrement ou pas parfumées.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Organes reproducteurs :

Graine :

Habitat et répartition

  • Habitat type: ourlets basophiles médioeuropéens, xérophiles, occidentaux
  • Aire de répartition: européen méridional[1]
Viola alba et Lamium purpureum

Viola alba étant une espèce à affinité méditerranéenne, elle est probablement présente dans les régions du Nord ou de l'Est de la France depuis une époque où le climat était plus chaud que l'actuel. Ses stations sont par conséquent relictuelles et des mesures conservatoires devraient être mises en place pour assurer la sauvegarde de ces stations[2].

Statut de protection[modifier | modifier le code]

Espèce protégée en Lorraine.

Espèce protégée en Ile-de-France (extrêmement rare (RRR), d'après le Conservatoire Botanique National du Bassin Parisien ; Info disponible sur leur site).

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

Composition[modifier | modifier le code]

Une étude sur Viola alba subsp. dehnhardtii utilise des extraits de feuilles pour mettre en évidence de nouveaux métabolites biologiquement actifs. Un pool de molécules redox actives, des polyphénols et flavonoïdes C-glycosylés ont été identifiés.

Cette approche pourrait être appliquée à tout type d'extrait naturel pour l'étude de diverses activités biologiques.[3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. données d'après: Julve, Ph., 1998 ff. - Baseflor. Index botanique, écologique et chorologique de la flore de France. Version : 23 avril 2004.
  2. George H. Parent, Bull. S.H.N.M. - 2009, 51, 77-109
  3. (en) Justine Chervin, Pierre Perio, Nathalie Martins-Froment Chiobouaphong Pharkeovilay, Karine Reybier, Françoise Nepveu, Nicolas Fabre, Thierry Talou, Valérie Bonzon-Ponnet & Guillaume Marti, « Dereplication of natural products from complex extracts by regression analysis and molecular networking: case study of redox-active compounds from Viola alba subsp. dehnhardtii », sur https://link.springer.com/article/10.1007/s11306-017-1227-6, (consulté en 2021)

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]