Vacuome

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la microbiologie
Cet article est une ébauche concernant la microbiologie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2013).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Le vacuome est l'ensemble des organites et vésicules qui concernent l'importation, exportation, tri et transformation des molécules, protéines, etc. Chez les végétaux, les vacuoles font également partie du vacuome.

Structure[modifier | modifier le code]

Le vacuome peut être divisé en deux domaines, séparés par l'appareil de Golgi. D'un côté, le réticulum endoplasmique est le théâtre d'un trafic unidirectionnel, à savoir : réticulum endoplasmique rugueux (RER) suivi du réticulum endoplasmique lisse (REL) suivi à son tour de l'appareil de Golgi. Les produits sécrétoires ne vont jamais dans l'autre sens et ne peuvent remonter le courant sécrétoire, l'appareil de Golgi constituant une barrière.

De l'autre côté de l'appareil de Golgi se trouvent un ensemble de vésicules de tailles et de fonctions variables. On peut trouver des lysosomes primaires, des vésicules de transport à destination des vacuoles ou destinées à l'exportation hors de la cellule.

Un aspect important du vacuome est le recyclage des vésicules. En effet l'organite perd chaque fois un peu de sa surface membranaire lorsqu'une vésicule se sépare de lui. Ainsi pour éviter une croissance sans fin des organites receveurs et une hypertrophie des organites donneurs, il existe un système de recyclage des membranes, qui, une fois vidées de leur contenu, sont réutilisées sous formes de vésicules aplaties et retournent fusionner avec l'organite de départ, ou avec la membrane cellulaire.

La cellule est capable de maintenir l'identité propre de ses différents compartiments. Les vésicules qui circulent dans le cytosol fusionnent avec leur membrane cible et avec aucune autre. Cet adressage très précis est rendu possible par la présence de protéines intermembranaires particulières uniques, qui constituent de véritables adresses moléculaires.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]