VHF SMDSM

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La «bande VHF-SMDSM» (Very High Frequency est entre 156 et 162 MHz avec des canaux de 25 kHz en G3E ou F3E (FM) avec une puissance de 1 à 25 W. La portée d’exploitation est inférieure à 60 km[1].) utilisé dans le cadre du Système Mondial de Détresse et de Sécurité en Mer (SMDSM). L'émetteur récepteur en mode mono-fréquence tactique (certaines voies sont cependant en mode duplex). Le Canal 16 est utilisé pour la veille radiotéléphonique, le canal 70 pour la veille automatique en appel sélectif numérique.

Radiotéléphonie[modifier | modifier le code]

La voie 16 (fréquence 156,8 MHz) [2] est utilisé pour le trafi radio-téléphonique de détresse et aussi utilisé comme voie d'appel d'urgence, d'appel de sécurité, d'appel de routine pour une communication entre navires ou entre une station côtière et un navire, une voie de travail doit par la suite être déterminée par l'appelé afin de poursuivre la communication. La voie 06 (156,300 MHz) est utilisée dans les communications de sécurité entre navires (fréquence international SAR sur place - aéronefs et navires). La manœuvrer des stations de bord VHF-ASN n'est effectuée que par les personnes détentrices d'un :

  • Permis plaisance en mer dans les eaux territoriales françaises [3];
  • Certificat restreint de radiotéléphoniste maritime;
  • Certificat restreint d'opérateur (SRC) Short Range Certificate: pour tous les navires en Zone A1;
  • Certificat spécial d'opérateur : dans toutes les zones pour les navires français de commerce inférieur à 300 tonneaux et les navires de pêches français de longueur inférieure à 45 mètres ;
  • Certificat général d'opérateur (LRC) Long Range Certificate: tous les navires et toutes zones.
  • Dans les eaux territoriales françaises, l'utilisation des VHF portables de moins de 6W est autorisée sans certificat de radiotéléphoniste, sans permis plaisance en mer[4].

Portatif VHF[modifier | modifier le code]

VHF SMDSM type sailor

Le portatif SMDSM VHF [5] est un émetteur récepteur VHF portatif, petit, étanche, léger, utilisable par un naufragé sans compétence (mode d'emploi au dos de l'appareil), avoir des boutons suffisamment gros pour être manipulés par des personnes portant des gants (combinaisons de survie) et résister aux chocs (chute d'un mètre), utilisant au minimum deux canaux : 16 et 6 en mode G3E. La puissance sera de 0,25 W à 1 W, (Si plusieurs niveaux de puissance sont disponibles, celle-ci doit pouvoir être réduite entre 0,25 W à 1 W). Son autonomie est de 8 heures, sur la base de 10 secondes d'émission et de 50 secondes de réception par minute. Il doit posséder un étiquetage comportant la date de validité de la pile. Le portatif SMDSM VHF est utilisé pour les cas d’interconnexions, de coordination de la recherche et du sauvetage maritimes et l'interconnexion aéronefs à navires.
Toute station établie à bord d'un aéronef est astreinte par une réglementation nationale ou internationale à entrer en communication pour des raisons de détresse, d'urgence ou de sécurité avec des stations du service mobile maritime. Elle doit être en mesure de faire et de recevoir des émissions de la classe G3E lorsqu'elle utilise la fréquence 156,8 MHz (canal 16) et la fréquence 156,3 MHz (canal 6).

Utilisation[modifier | modifier le code]

Il est utilisé pour la communication dans le cadre du sauvetage, du secours, entre les radeaux de naufragés, mais également entre les équipes SAR et les naufragés.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lire page 14
  2. Convention et Règlements administratifs de l'Union internationale des télécommunications. ARTICLE S31 Fréquences dans le Système mondial de détresse et de sécurité en mer (SMDSM).
  3. Arrêté du 22 février 2011 modifiant l’arrêté du 18 mai 2005 relatif aux certificats restreints de radiotéléphoniste du service mobile maritime et du service mobile fluvial et aux droits d’examen concernant ces certificats
  4. La VHF modalités et nouvelles conditions d’utilisation
  5. [PDF]Division 219 -annexe 219-A-2 page 26

Aide Radio à la Navigation Maritime (ARNM) Garde Cotière Canadienne (GCC) Service de Communications et de Trafic Maritime (SCTM) Industrie Canada Pêche et Océan Canada

Palettes de navigation[modifier | modifier le code]