Uršuľa Kovalyk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Uršuľa Kovalyk
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Lycée des métiers de la santé et du social de Košice (d)
Université de TrnavaVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Distinction

Uršuľa Kovalyk, née le à Košice (Slovaquie orientale), est une artiste, travailleuse sociale et écrivaine slovaque.

Biographie[modifier | modifier le code]

Uršuľa Kovalyk fait des études dans un lycée des métiers de la santé et du social avant de s'engager dans les milieux underground slovaques.

Poète, romancière et dramaturge, elle est engagée dans la lutte pour les droits des femmes (notamment contre les violences faites aux femmes), et en faveur des sans domicile fixe et des handicapés[1].

Ses premiers romans ont pour toile de fond la fin de la Tchécoslovaquie socialiste, tandis que ses ouvrages plus récents se déroulent en Slovaquie post-communiste.

Œuvres[modifier | modifier le code]

disponible en français
publiées en slovaque (avec mention de traductions disponibles)[1]
Essais et romans
  • 2002 : Neverné ženy neznášajú vajíčka (Les femmes infidèles n'aiment pas les œufs) - traduit en hongrois sous le titre A hutlen nok utálják a tojást)
  • 2004 : Sex po slovensky. Dvojpohlavná antológia o sexe (Le Sexe à la slovaque. Une anthologie bisexuelle sur le sexe) - traduit en hindi et en tchèque
    • 2004 : Šmíračka
    • 2013 : anthologie traduite en allemand : Die schöne, kalte Freiheit. 14 Autorinnen aus der Slowakei
  • 2004 : Travesty šou - traduit en hongrois (Travesty Show)
  • 2008 : Žena zo sekáča - traduit en français (Femme de seconde main) et en hongrois (Nő a turiból)
  • 2011 : Päť x päť (Cinq fois cinq)
  • 2013 : Krasojazdkyňa - traduit en anglais (The Equestrienne) et en arabe
Théâtre
  • 2003 : Vec[4].
  • 2004 : Maková panna
  • 2005 : Krvavý kľúč (La Clé sanglante)
  • 2006 : Cesta do výdajne (2006)
  • 2008 : Deň mŕtvych (Le Jour des morts) (pièce écrite pour les actrices et acteurs du « Théâtre des sans-abris » qu'elle dirige avec son mari)[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Uršuľa Kovalyk », sur Literárne informačné centrum (consulté le 14 octobre 2017)
  2. viaf:93147093682325001074
  3. « Femme de seconde main / Uršuľa Kovalyk », sur Bibliosurf II, webographie littéraire,
  4. (sk) « Uršuľa Kovalyk: Vec », Ticho a pol | profesionálne komorné divadlo, folk, blues, literatúra,‎ (lire en ligne, consulté le 14 octobre 2017)
  5. (sk) Lenka Juríčeková, « Principálka divadla robí z bezdomovcov milionárov », sur SME (en),

Liens externes[modifier | modifier le code]