Tristan da Cunha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Tristão da Cunha)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tristan da Cunha (homonymie) et Cunha.
Tristan da Cunha
Illustration représentant Tristan da Cunha avec l'éléphant Hanno en arrière-plan.
Illustration représentant Tristan da Cunha avec l'éléphant Hanno en arrière-plan.

Nom de naissance Tristão da Cunha
Naissance vers 1460
Décès 1540
Nationalité Portugal

Découvertes principales Sainte-Hélène,
archipel Tristan da Cunha
Pour le compte de Portugal
Autres activités ambassadeur extraordinaire à Rome (1514)

Tristan da Cunha (en portugais Tristão da Cunha) (né v. 1460 - mort en 1540) était un navigateur portugais du XVIe siècle, qui participa aux premières grandes expéditions portugaises.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1506, il navigue avec Afonso de Albuquerque, au cours du voyage où celui-ci prend, pour le compte du Portugal, l'îlot de Socotora (Socotra) à l'entrée de la mer Rouge et, en 1507, Ormuz à l'entrée du golfe Persique, verrouillant ainsi les voies maritimes arabes du long de l'Afrique. Envoyé en Inde, par le roi Emmanuel Ier « le Fortuné », au secours de Francisco de Almeida, il a exploré les côtes du Mozambique et de Madagascar, et naviguant du Brésil vers le cap de Bonne-Espérance, découvert, dans l'Atlantique Sud à 2 000 km de Sainte-Hélène et 2 800 km des côtes de l'Afrique du Sud, les îles qui portent maintenant son nom (archipel Tristan da Cunha). Il ne put même pas y aborder en raison d'une tempête.

En 1508, il transporta en Inde le vice-roi Albuquerque, et se signala dans cette contrée par son courage.

Il fut, en 1514 choisi comme ambassadeur extraordinaire à Rome, pour faire hommage au pape Léon X des nouvelles conquêtes des Portugais, et à son retour il fut nommé membre du conseil intime de la couronne.

Tristan da Cunha dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Tristan d'Acunha est le héros de l'opéra Jessonda de Louis Spohr (1823).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]