Triple bottom line

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La triple bottom line, ou en français triple performance, triple résultat[1],[2] ou triple bilan, est la transposition de la notion de développement durable en entreprise, par l'évaluation de la performance de l’entreprise sous trois angles :

  1. social : conséquences sociales de l’activité de l’entreprise pour l’ensemble de ses parties prenantes (ou stakeholders en anglais) (People) ;
  2. environnemental : compatibilité entre l’activité de l’entreprise et le maintien des écosystèmes (Planet) ;
  3. économique (Profit).

La triple bottom line est ainsi également appelée « triple P », pour People, Planet, Profit (« Personnes, Planète, Profit ». Le terme est une allusion à la bottom line (ou dernière ligne du compte de résultat), c'est-à-dire au résultat net.

L'expression a été proposée par John Elkington, cofondateur du premier cabinet de conseil en stratégie de développement durable britannique SustainAbility en 1994. Elle a ensuite fait l'objet d'un livre du même auteur en 1998.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) John Elkington, Cannibals with Forks: the Triple Bottom Line of 21st Century Business, New Society Publishers (en), 1998.
  • (en) Andrew Savitz, The Triple Bottom Line: How Today's Best-Run Companies are Achieving Economic, Social and Environmental Success and How You Can Too, Jossey-Bass (en), 2006.