Trevor Berbick

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Trevor Berbick
Fiche d’identité
Nom complet Trevor Berbick
Nationalité Drapeau de la Jamaïque Jamaïque / Drapeau du Canada Canada
Naissance
Norwich, Port Antonio, Jamaïque
Décès (à 52 ans)
Norwich, Port Antonio, Jamaïque
Taille 1,88 m (6 2)
Catégorie Poids lourds
Palmarès
  Professionnel
Combats 51
Victoires 43
Victoires par KO 34
Défaites 7
Matchs nuls 1
Titres professionnels Champion du monde poids lourds WBC (1986)
Dernière mise à jour : 7 février 2014

Trevor Berbick est un boxeur jamaïcain naturalisé canadien né le et mort le à Norwich en Jamaïque. Il est connu pour être l'un des cinq boxeurs à avoir battu Mohamed Ali en 1981 après 10 rounds éprouvants et un match spectaculaire[1]. Il a aussi été champion du monde de boxe en 1986 avant de perdre son titre face à Mike Tyson.

Carrière amateur[modifier | modifier le code]

À 21 ans, Berbick représente la Jamaïque aux Jeux olympiques de Montréal dans la catégorie poids lourds bien qu'il n'ait combattu que 11 fois en amateurs. Son manque d'expérience est visible et c'est logiquement qu'il s'incline face au futur médaillé argent, le roumain Mircea Simon.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Berbick quitte la Jamaïque après les Jeux olympiques. Il choisit de s'installer au Canada à Montréal mais c'est à Halifax qu'il entame sa carrière professionnelle. Il remporte ses 11 premiers combats (10 par KO) avant d'être sèchement battu après seulement 50 s dans le 1er round par Bernardo Mercado (qu'il avait pourtant dominé en amateur).

En 1980, il bat l’ex-champion John Tate (9e round, par KO). Cette victoire lui permet d'affronter Larry Holmes en championnat du monde mais il perd nettement aux points à l'issue des 15 reprises. Dans son deuxième combat après sa défaite, il bat Mohamed Ali vieillissant, aux points en 10 rounds, ce dernier mettant fin à sa carrière.

En 1982, il bat Greg Page mais subit deux revers d'affilée. En 1984, il s'installe en Floride à Miramar et signe un contrat avec le promoteur Don King. Ses deux victoires sur Mitch Green et David Bey (tous deux invaincus) l'amènent à disputer en 1986 le titre de Champion du monde WBC qu'il remporte le en battant Pinklon Thomas par décision unanime. Son règne sera cependant éphémère car il est mis KO la même année par Mike Tyson au 2e round, bien que Berbick soit champion , c'était son challenger tyson qui était annoncé favori pour ce combat (pour une cote de 3 à 1).

En 1987, il remporte 3 victoires dont 2 par KO avant de subir en 1988 deux nouvelles défaites aux points contre James Douglas et Carl Williams.

Sa carrière marque un coup d'arrêt brutal en 1992 quand il est accusé en Floride d'avoir violé une femme. Reconnu coupable, il est condamné à 5 ans d'emprisonnement ferme mais ressort finalement dès 1994. De nouveau sur les rings, il enchaîne 7 victoires avant d'être stoppé par Hasim Rahman. En 1997, il est expulsé des États-Unis pour avoir enfreint les règles régissant sa libération conditionnelle. Il disputera ensuite quelques combats sans importance et s'arrêtera en 2000 en battant Shane Suttclife.

Décès[modifier | modifier le code]

En 2006, il est tué par son neveu Harold pour une histoire de terrain , qui sera pour cela condamné en [2].

Référence[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]