Transmission éphaptique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La transmission éphaptique est une forme de communication au sein du système nerveux et est distinct des systèmes de communication directe comme les synapses électriques et les synapses chimiques. Elle peut se référer au couplage de fibres nerveuses adjacentes causées par l'échange d'ions, ou elle peut se référer au couplage de fibres nerveuses à la suite de champs électriques locaux[1]. Dans l'un ou l'autre cas, la transmission éphaptique peut influencer la synchronisation et le moment du déclenchement du potentiel d'action dans les neurones. On pense que la myélinisation inhibe les interactions éphaptiques.

Le nom de transmission éphaptique est dû à Angélique Arvanitaki[2],[3],[4] qui étudia le phénomène à la suite de conjectures d'Edgar Adrian[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Maarten Kamermans et Iris Fahrenfort, « Ephaptic interactions within a chemical synapse: hemichannel-mediated ephaptic inhibition in the retina », Current Opinion in Neurobiology, vol. 14, no 5,‎ , p. 531–541 (ISSN 0959-4388, PMID 15464885, DOI 10.1016/j.conb.2004.08.016, lire en ligne, consulté le 2 septembre 2017)
  2. Angélique Arvanitaki, « Interactions électriques entre deux cellules nerveuses contiguës », Archives internationales de Physiologie, no LII,‎ (DOI https://doi.org/10.3109/13813454209144804)
  3. Angélique Arvanitaki, « Réactions déclenchées sur un axone au repos par l'activité d'un autre axone au niveau d'une zone de contact. Conditions de la transmission de l'excitation. », Comptes rendus des séances de la Société de biologie et de ses filiales, no 133,‎ , p. 39 (lire en ligne)
  4. Paul Chauchard, L'influx nerveux et la psychologie, (ISBN 270592535X, lire en ligne)
  5. ADRIAN,Edgar Douglas, The mechanism of nervous action., Philadelphia, editeur=University of Pennsylvania Press, , 114 p.