Transfert d'embryon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le transfert d'embryon ou transplantation embryonnaire est une technique de procréation assistée consistant à transplanter un embryon issu d'une femelle dite « donneuse » dans l'utérus d'une femelle dite « receveuse ». En élevage, cette technique permet notamment d'accélérer la diffusion du progrès génétique, une femelle à très bon potentiel génétique pouvant ainsi avoir plusieurs veau par an, ce qui n'est pas possible naturellement[1].

Transfert d'embryon chez la femme[modifier | modifier le code]

Transfert d'embryon chez les animaux[modifier | modifier le code]

Chez les animaux le transfert d’embryon est une méthode artificielle de reproduction consistant à placer un embryon dans l’utérus d’une femelle dite receveuse ou porteuse[2].

Technique de la transplantation embryonnaire[modifier | modifier le code]

La transplantation embryonnaire se réalise en 5 étapes[3]:

-La super-ovulation

Afin d'avoir le maximum d'ovule, les animaux subiront pendant 4 jours 2 injections d'hormone gonadotropes.

-La collecte des embryons

Cette opération dure 30 minutes et se réalise 7 jours après l'insémination.

-L'appréciation de la qualité des embryons

-Lavage et conservation des embryons

-La mise en place de l'embryon

Intérêt de la transplantation[modifier | modifier le code]

La transplantation embryonnaire permet d'utiliser le bon potentiel génétique des femelles pour en multiplier la descendance. Ceci permet une amélioration du troupeau rapide et efficace car les femelle avec un faible potentiel portent le veau des meilleures femelles. De plus les embryons des meilleures femelles peuvent également être commercialisés et donc devenir une source de revenu complémentaire sur un élevage[4].

Chez les chevaux[modifier | modifier le code]

Chez les chevaux, cette méthode est essentiellement utilisée pour les juments de compétition. Elles peuvent ainsi transmettre une descendance en continuant leur carrière sportive ou alors si elles sont trop âgées ou en mauvaise santé[5]. Le transfert d'embryon permet aussi d'augmenter le nombre normal de poulains par jument[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Transfert et manipulation d'embryons chez les bovins » (consulté le 5 octobre 2009)
  2. « Définition du transfert d’embryons dans l'élevage p61 » (consulté le 17 décembre 2009)
  3. « Accroitre la vitesse du progrès génétique en élevage » (consulté en avril 2018)
  4. Sophie Bourgeois, « Une pose d'embryons simplifiée avec Xtrem-ET », Réussir Bovins viandes,‎ , p. 50-51 (ISSN 1260-1799)
  5. a et b « Transfert d'embryon sur le-site-cheval.com » (consulté le 17 décembre 2009)

Articles connexes[modifier | modifier le code]