Traités de Cölln et Mewe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Carte du Brandebourg à la fin du Moyen Âge.


Les Traités de Cölln et Mewe, conclus respectivement en 1454 et en 1455, transférèrent la Nouvelle-Marche de Brandebourg de l'État monastique des chevaliers teutoniques à la Marche de Brandebourg.

L'Ordre Teutonique acquit la Nouvelle Marche pour un montant initialement de 63 200 forints (puis finalement de 143 000 forints) à l'aide d'un prêt sur gage en 1402[1].
La Nouvelle Marche passa entièrement aux Chevaliers teutoniques en 1429[1].

Les difficultés financières occasionnées par la Guerre de Treize Ans (1454-1466) forcèrent Ludwig von Erlichshausen, grand maître de l'ordre Teutonique, à hypothéquer la Nouvelle Marche au prince électeur Frédéric II de Brandebourg par le traité de Cölln le 22 février 1454[2]. Le traité de Mewe[3] marqua quant à lui la vente effective du territoire le 16 septembre 1455[4],[5],[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]