Traité du style

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Traité du style est une œuvre de Louis Aragon, publiée à Paris en 1928, chez Gallimard. Cet essai polémique et provocateur, qui manie l'insolence et l'humour, fut écrit et publié alors qu'Aragon venait d'adhérer au Parti communiste français, en janvier 1927.

Le texte, qui marque par bien des points son adhésion au surréalisme (importance de l’image poétique et du rêve ; attaques contre les romanciers traditionnels, le monde littéraire et les institutions bourgeoises ; pratique de l’injure), est aussi la mise en cause d'une vulgarisation possible du surréalisme vers la mode et le conformisme : « Si vous écrivez, suivant une méthode surréaliste, de tristes imbécillités, ce sont de tristes imbécillités. Sans excuses. Et particulièrement si vous appartenez à cette lamentable espèce de particuliers qui ignore le sens des mots, il est vraisemblable que la pratique du surréalisme ne mettra guère en lumière autre chose que cette ignorance crasse ».

Aragon insiste, en particulier, sur la nécessité impérieuse de la protestation contre le traitement fait aux êtres humains dans le monde contemporain, se référant précisément à Sacco et Vanzetti. Par cela, Traité du style marque le début d'une évolution d'Aragon vers une prise de distance à l'égard d'André Breton, et vers une conception militante du rôle de l'intellectuel, au service de la révolution.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Traité du style. Gallimard, Collection L'Imaginaire

Liens externes[modifier | modifier le code]