Traité de York

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Le Traité de York est un traité signé en 1237 entre Henri III d'Angleterre et Alexandre II d'Écosse, fixant la frontière entre l'Angleterre et l'Écosse.

Historique[modifier | modifier le code]

La frontière ainsi définie allait du Solway Firth à l'ouest à l'embouchure de la Tweed à l'est. Elle demeure la frontière actuelle à l'exception d'une zone autour de Berwick-upon-Tweed, récupérée par les Anglais en 1482. Par le Traité de York, Alexandre II abandonna les revendications de l'Écosse sur les territoires de Northumbrie et de la Cumbria.