Thomas Seddon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un peintre image illustrant britannique
Cet article est une ébauche concernant un peintre britannique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Thomas Seddon
Dromedary and Arabs at the City of the Dead, Cairo, with the Tomb of Sultan El Barkook in the Background.jpg

«Dromadaire et arabes à la Cité des Morts, au Caire, avec le mausolée du Sultan El Barbouk en arrière-plan », 1856

Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 35 ans)
Le CaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Mouvement

Thomas Seddon (1821-1856) est un artiste peintre anglais. À partir de 1853, il travailla au Caire où il produisit des peintures de paysages dans le style préraphaélite pendant sa courte carrière[1].. Il s'intégra à la culture du pays au point d'apprendre l'arabe et de s'habiller selon les coutumes locales. Selon son ami, le peintre William Holman Hunt, il était devenu un « indigène ». Il mourut de la dysenterie au cours de son dernier séjour en Égypte[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Memoir and letters of the late Thomas Seddon, artist, James Nisbet and Co. 1858

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gerald M. Ackerman, ORIENTALISTES, V.9: LES ORIENTALISTES DE L'ECOLE BRITANNIQUE, Volume 9, ACR, (présentation en ligne), p. 266 - 270
  2. Gerald M. Ackerman, ORIENTALISTES, V.9: LES ORIENTALISTES DE L'ECOLE BRITANNIQUE, Volume 9, ACR, (présentation en ligne), p. 128

Liens externes[modifier | modifier le code]