William Holman Hunt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
William Holman Hunt
Image dans Infobox.
William Holman Hunt en 1885 ; photoglyptie par Herbert Rose Barraud.
Naissance
Décès
(à 83 ans)
Londres
Sépulture
Nom de naissance
William Hobman Hunt
Nationalité
Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande
Activité
peinture
Formation
Lieux de travail
Mouvement
Père
William Hunt (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Sarah Holman (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Fanny Waugh (d)
Marion Elizabeth Hunt (d)
Fanny Waugh (d) (depuis )
Marion Elizabeth Hunt (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Cyril Benoni Holman Hunt (d)
Hilary Lushington Holman-Hunt (d)
Gladys Mulock Holman Hunt (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinction
Œuvres principales
signature de William Holman Hunt
signature

William Holman Hunt, de son vrai nom William Hobman[1] Hunt, né à la Cité de Londres le et mort à Kensington (Londres) le , est un peintre britannique qui a fait partie des fondateurs de la confrérie des préraphaélites. Ce fut le seul peintre préraphaélite à rester fidèle au fondement de la confrérie jusqu'à sa mort.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lorsque William Holman Hunt entre à l'école de la Royal Academy, après un premier échec, il se rebelle contre l'influence de son premier président, Sir Joshua Reynolds. Il fonde en 1848 le mouvement préraphaélite après sa rencontre avec le poète et artiste Dante Gabriel Rossetti. Avec John Everett Millais, ils cherchent à revitaliser l'art en insistant sur l'observation détaillée du monde naturel, dans la dévotion de la vérité.

En , il quitte l'Angleterre pour la Syrie et la Palestine où il désire revenir aux sources antiques « surrounded by the very people and circumstances of the life in Judaea of old days. » . Le résultat est The Scapegoat, un animal solitaire, les pieds pris dans le sel de la Mer avec les montagnes d'Édom dans le lointain, avec un effet d'ombres pourpre.

À Florence, il fut hébergé par l'amateur d'art William Blundell Spence dans sa villa Medicea di Fiesole. Il y peignit Caught et Tuscan Girl en prenant les filles du jardinier comme modèles.

William Holman Hunt retourne à Jérusalem en 1875, où il a été engagé pour un grand tableau, The Triumph of the Innocents, considéré comme son chef-d'œuvre.

Edward Robert Hughes a été son assistant. Ils ont travaillé sur la version de La Lumière du monde qui est dans la cathédrale Saint-Paul de Londres.

En 1905, il publia un ouvrage intitulé Le Préraphaélisme et les préraphaélites.

Parmi ses modèles les plus connus, l'on peut évoquer Annie Miller.

Quelques œuvres[modifier | modifier le code]

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Prénom qu'il détestait et qu'il a modifié en Holman

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Archdeacon Farrar et Alice Meynell, The art annual of 1893 : William Holman Hunt his life & work by the Venerable Archdeacon Farrar, D.D. and Mrs Meynell. Xmas number of the Art Journal, Londres, S. Low, Marston & Co, , 32 p. (OCLC 78714647)
  • (en) Gordon Crauford et John Ruskin, Notes on the pictures of Mr. Holman Hunt, (OCLC 471755409)
  • Robert de la Sizeranne, La Peinture anglaise contemporaine, Paris, (OCLC 610965120)
  • (en) W. B. Scott, Autobiographical notes of the life of W.B. Scott and notices of his artistic and poetic circle of friends, 1830 to 1882, New York, Harper, (OCLC 977836127)
  • (en) William Michael Rossetti, Pre-Raphaelite Diaries and Letters, Londres, Hurst and Blackett Limited, , 328 p. (OCLC 1004402365)
  • (en) Percy H. Bate, The English Pre-Raphaelite painters, their associates and successors, Londres, G. Bell, (OCLC 456896295)
  • (en) Sir W. Bayliss, Five great painters of the Victorian era, Leighton, Millais, Burne-Jones, Watts, Holman Hunt, Londres, S. Low, Marston & Co, (LCCN 85172805)

Liens externes[modifier | modifier le code]