The Rezillos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The Rezillos
Description de cette image, également commentée ci-après

The Rezillos sur scène.

Informations générales
Surnom The Revillos
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre musical Punk rock, new wave
Années actives 19761978, depuis 2001
Labels Sensible, Sire Records
Site officiel www.rezillos.com
Composition du groupe
Membres Eugene Reynolds
Fay Fife
Angel Paterson
Chris Agnew
Jim Brady
Anciens membres The Rezillos:
Jo Callis
Dr D.K. Smythe
William Mysterious
Hi-Fi Harris
Gayle Warning
Simon Templar
Johnny Terminator
The Revillos:
Rocky Rhythm
Kid Krupa
Felix
Vince Santini
Max Atom
Fabian Wonderful
Buck Moon

The Rezillos, aussi connu sous le nom The Revillos, est un groupe de punk rock et new wave britannique, originaire d'Édimbourg en Écosse. Il est formé en 1976 par Jo Callis, Fay Fife et Eugene Reynolds.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le groupe est formé à l'Edinburgh College of Art, où étudiait la formation originale des Rezillos. En 1975, les étudiants en arts Jo Callis et Alan Forbes joueront dans un groupe appelé The Knutsford Dominators, qui reprendra des chansons rock and roll des années 1950 et 1960 : Forbes était à l'origine l'un des deux premiers batteurs du groupe[1],[2]. The Knutsford Dominators se séparent, mais Callis et Forbes voulaient faire de la musique dans cette même veine. Le duo recrute le bassiste local Dave Smythe et l'étudiant en architecture Mark Sinclair Harris[1] à la seconde guitare, et forment leur nouveau groupe, les Rezillos en mars 1976. Le nom de leur groupe s'inspire du nom d'un club appelé Revilos qui apparaitra dans la première édition du comic book The Shoadow de DC Comics en novembre 1973[2],[3]. Au départ, Callis, Forbes et Harris partageaient le chant. En octobre 1978, le groupe enregistre un nouveau single, Destination Venus, avec le producteur Martin Rushent au studio The Manor, pour une sortie le mois prochain.

Le groupe se sépare en 1978. Après cette éparation, le guitariste Callis, le bassiste Templar et le batteur Paterson formeront Shake avec Troy Tate, publiant un EP et deux singles (ce dernier osus le nom de Jo Callis/S.H.A.K.E. Project)[2]. Le groupe s'avère un échec, et après sa dissolution, Paterson et Tate forment un autre groupe appelé TV21, également sans grand succès[4]. Ils décideront de ranimer The Rezillos, mais sous le nom de The Revillos.

Le groupe se reforme sous The Rezillos en 2001. En novembre 2011, le groupe participe avec la Sir Reo Stakis Foundation Legend Award au Tartan Clef Awards[5],[6] et publient un single, Out Of This World, en décembre 2011. En novembre 2012, les Rezillos entreprennent leur première tournée nord-américaine.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 1978 : Can't Stand The Rezillos
  • 2015 : Zero

Singles[modifier | modifier le code]

  • "I Can't Stand My Baby" - 1977
  • "(My Baby Does) Good Sculptures" - 1977
  • "Top of the Pops" - 1978
  • "Destination Venus" - 1978
  • "Cold Wars" (live) - 1979
  • "Where's The Boy For Me" - 1979
  • "Motorbike Beat" - 1980
  • "Scuba Scuba" - 1980
  • "Hungry For Love" - 1980
  • "Monster Man" - 1981
  • "Bongo Brain" - 1981
  • "Santa Claus Is Coming To Town" - 1981
  • "Tell Him" - 1982
  • "Bitten By A Love Bug" - 1983
  • "Midnight" - 1984

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Paul Rambali, « The Rezillos », IPC Media, Londres, Angleterre,‎ , p. 32–33.
  2. a, b et c (en) John Clarkson, « Rezillos: Interview with Jo Callis », Pennyblackmusic, (consulté le 12 mai 2013)
  3. (en) « We can stand it if you can », Johnston Press, Édimbourg, Écosse,‎ (lire en ligne).
  4. (en) « Where Are They Now: The Rezillos », EMAP, Londres, Angleterre, no 37,‎ , p. 47.
  5. (en) Beverley Lyons, « Sci-fi punks The Rezillos honoured at prestigious Tartan Clef music awards », Glasgow, Écosse, Trinity Mirror, (consulté le 14 novembre 2013).
  6. (en) Lalita Augustine et Judith Duffy, « Big night for Big Country at Tartan Clef Awards », Glasgow, Écosse, Newsquest, (consulté le 14 novembre 2013).

Liens externes[modifier | modifier le code]