The Jezabels

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The Jezabels
Description de cette image, également commentée ci-après
The Jezabels en 2010.
Informations générales
Pays d'origine Drapeau de l'Australie Australie
Genre musical Rock indépendant, rock alternatif
Années actives Depuis 2007
Labels PIAS, MGM Distribution, Dine Alone Records, Waterfront, Mom + Pop
Influences Kate Bush[1]
Site officiel www.thejezabels.com
Composition du groupe
Membres Nik(olas) Stephan Kaloper
Sam(uel) Henry Lockwood
Hayley Mary
Heather Gail Shannon

The Jezabels est un groupe de rock indépendant australien, originaire de Sydney. Leur style musical est proche de l'indie pop, dark pop, power pop, mais ils le décrivent comme du intensindie.

Les membres du groupe se sont rencontrés en 2007 à l'université de Sydney. Composé de deux garçons et deux filles, Hayley Mary en est la chanteuse, avec à ses côtés la claviériste Heather Shannon, le batteur Nik Kaloper et le guitariste Sam Lockwood. Leur premier album studio, intitulé Prisoner, est sorti en 2011 en Australie ; succès en Océanie, le disque se classe no 2 lors de sa sortie, est trois fois disque d'or dans le pays natal du groupe, qui remporte l'Australian Music Prize. Ce premier opus studio de The Jezabels arrive en Europe au début de 2012.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Hayley Mary avec The Jezabels, en 2009.

The Jezabels se forment en 2007 pendant que leurs quatre membres étudiaient à l'université de Sydney[2],[3],[4]. Leur style musical est décrit par a chaine de radio nationale Triple J, comme un mélange de rock alternatif, de rock indépendant[5],[6] et de disco pop[4],[7],[8]. La page Facebook des Jezabels décrit leur genre d'« intensindie »[9]. Hayley Mary (née le Hayley Frances McGlone) et Heather Shannon ont étudiées à la Byron Bay High School et ont jouées ensemble comme duo folk à Byron Bay[10],[11]. Samuel Lockwood a aussi grandi à Byron Bay[12]. Le nom du groupe s'inspire du personnage biblique homonyme, Jézabel, que Mary perçoit comme « incompris ou mal représenté » et la décrit comme « un exemple qui montre que les femmes sont trop mal représentées[2],[6]. » Lockwood reconait Mary et Shannon lorsqu'il les aperçoit à l'université et les invite à former un groupe pour une compétition[3]. Le groupe comprend Nik Kaloper oà la batterie et aux percussions, Sam Lockwood à la guitare solo, Hayley Mary au chant et Heather Shannon au piano et aux claviers[2].

Le 3 février 2009, le premier EP des Jezabels, The Man Is Dead, est publié indépendamment sur MGM Distribution[13],[14],[15]. Il est enregistré aux Megaphon and Production Ave Studios et produit par Jezabels et Lachlan Mitchell[16]. Le morceau Disco Biscuit Love est dédié à Shannon, McGlone, Lockwood et Kaloper[17]. Le 6 novembre la même année, ils sortent un deuxième EP, She's So Hard, qui comprend les morceaux Easy to Love et Hurt Me[18],[19],[20]. Les deux morceaux sont diffusés à la radio[4], notamment sur la FBi Radio de Sydney[21] et Triple J[8]. Ils sont aussi diffusés aux États-Unis où, en août, ils atteignent la 114e place du top 200 établi par le CMJ et la 96e place pour le morceau Disco Biscuit Love[16]. Le 22 décembre, ils sont mis à l'honneur au Triple J Unearthed[5]. Leur EP She's So Hard se classe 3e des radios universitaires américaines en 2009[22].

Le 1er octobre 2010, The Jezabels publient leur troisième EP, Dark Storm[23] qui atteint le top 40 de l'ARIA Singles Chart[24]. L'un des morceaux, Mace Spray, comprend des « éléments satiriques[25]. »

Albums[modifier | modifier le code]

En août 2011, leur single Endless Summer, dédié à Kaloper, Lockwood, McGlone, et Shannon[26], atteint le top 40 de l'ARIA Singles Chart[24]. Le 16 septembre 2011, ils publient leur premier album, Prisoner, qui atteint la deuxième place de l'ARIA Album Chart[24]. Il est enregistré aux Attic Studios de Sydney avec Mitchell à la production, et Peter Katis au mixage[27].

Synthia, leur troisième album, est publié le 12 février 2016. Il est encore une fois produit par Lachlan Mitchell (aux Jungle Studios, Attic Studios et Oceanic Studios de Sydney). Il atteint la quatrième place de l'ARIA Albums Charts et la première des Carlton Dry Independent Music Charts.

Membres[modifier | modifier le code]

  • Hayley Mary - voix
  • Heather Shannon - piano, claviers
  • Nik Kaloper - batterie
  • Samuel Lockwood - guitare rythmique

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

EP[modifier | modifier le code]

  • 2009 : The Man Is Dead EP
  • 2009 : She's So Hard EP
  • 2010 : Dark Storm EP

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « The Jezabels en interview : « Kate Bush nous a beaucoup influencés» », sur lestambours.com, .
  2. a, b et c (en) Chrysta Cherrie, « The Jezabels », AllMusic, Rovi Corporation (consulté le 2 décembre 2012).
  3. a et b (en) « The Jezabels », The Bowery Presents, (consulté le 3 décembre 2012).
  4. a, b et c (en) Lana Lam, « Disco, rock, pop and so very indie », The Glebe,‎ , p. 22
  5. a et b (en) « The Jezabels – Featured Artist », Unearthed, Triple J. Australian Broadcasting Corporation, (consulté le 14 décembre 2011).
  6. a et b (en) Lana Lam, « The Jezabels », Central Coast Express Advocate, News Limited (News Corporation), (consulté le 3 décembre 2012), p. 35.
  7. (en) « Josh Pyke and The Jezabels », News Limited (News Corporation),‎ , p. 85
  8. a et b (en) « Hectic time for Jezabels on tour bus », The Daily News (Queensland),‎ , p. 14.
  9. (en) « The Jezabels Official Facebook Page – Info », The Jezabels (consulté le 3 décembre 2012).
  10. (en) Terry Mulcahy, « The Jezabels – Prisoner », Wears the Trousers, (consulté le 3 décembre 2012).
  11. (en) « 'Hurt Me' :: The Jezabels », OzTrax. Australian Broadcasting Corporation (ABC), (consulté le 14 décembre 2011).
  12. (en) Claire Snel, « Interview with The Jezabels », Common Ground Byron Bay, (consulté le 3 décembre 2012).
  13. (en) « 3.5/5 The Jezabels – The Man Is Dead CD review », The Courier-Mail, Queensland Newspapers (News Limited (News Corporation)),‎ , p. 47.
  14. Glen Humphries, « The Man Is Dead », Fairfax Media],‎ , p. 30.
  15. Victoria Jack, « 2.5/5 cd review », The Newcastle Herald, Fairfax Media,‎ , p. 30.
  16. a et b (en) « Jezabel's New EP She's So Hard », Two Fish out of Water (consulté le 3 décembre 2012).
  17. (en) « 'Disco Biscuit Love' at APRA search engine », Australasian Performing Right Association (APRA) | Australasian Mechanical Copyright Owners Society (AMCOS) (consulté le 3 décembre 2012).
  18. (en) « Review: The Jezabels – She’s So Hard EP - Music News, Reviews, Interviews and Culture », Music Feeds (consulté le 9 mars 2012).
  19. (en) « The Jezabels - She's So Hard », Fasterlouder.com.au, (consulté le 9 mars 2012).
  20. (en) « The Jezabels », The Groove Merchants (consulté le 9 mars 2012).
  21. (en) « Program Close-up », FBi Radio, (consulté le 3 décembre 2012).
  22. « Happy New Year », The Canberra Times, Fairfax Media,‎ , p. 8.
  23. (en) « The Jezabels – Dark Storm (EP) (2010) », Music Is Amazing, (consulté le 3 décembre 2012).
  24. a, b et c (en) Steffen Hung, « Discography The Jezabels », Australian Charts Portal. Hung Medien (Steffen Hung) (consulté le 3 décembre 2012).
  25. Peter Vincent, « Catch 'em if you can », The Age, Fairfax Media, (consulté le 3 décembre 2012)
  26. « 'Endless Summer' at APRA search engine », Australasian Performing Right Association (APRA) (consulté le 4 décembre 2012).
  27. (en) Anna Moull, « The Jezabels – Prisoner », Vulture Magazine, Will Quinn, (consulté le 4 décembre 2012).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :