Allah Thérèse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Thérèse Allah)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Allah Thérèse
Description de cette image, également commentée ci-après
Allah Thérèse en 2009.
Informations générales
Naissance Gbofia (sous-préfecture de Toumodi, Côte d'Ivoire)
Décès
Djékanou (Côte d'Ivoire)
Genre musical Agbirô
Années actives 1956-2020
Influences Chevalier de l'Ordre du Mérite ivoirien
Composition du groupe
Membres Allah Thérèse
N'Goran la Loi

Thérèse Allah, née dans le village de Gbofia dans la sous-préfecture de Toumodi (centre de la Côte d'Ivoire) et morte le à Djékanou[1] (Côte d'Ivoire), mieux connue sous son appellation populaire Allah Thérèse, est une chanteuse traditionnelle ivoirienne.

Elle forme un duo musical avec son mari, l'accordéoniste N'Goran la Loi.

Biographie[modifier | modifier le code]

Portant toujours la même coiffure appelée « Akôrou Koffié », qui signifie en baoulé, sa langue maternelle, « la femme de l'araignée », Allah Thérèse est lead vocal d’un genre musical local dénommé Agbirô dans son village. Elle rencontre, dans les années 1950, à l'occasion de manifestations funéraires, N'Goran la Loi, lui aussi, lead vocal du même genre dans son propre village[2]. Depuis 1956, date à laquelle ils produisent leur première œuvre, Ahoumo N'Seli, Allah Thérèse et son mari N'goran la Loi se produisent ensemble, l'une chantant et l'autre l'accompagnant à l'accordéon. Le couple totalise six albums dont le dernier, Doumi, a été réalisé en 2005.

Le 24 mai 2012, Allah Thérèse reçoit la distinction de chevalier de l’ordre du Mérite ivoirien[3] ; et à partir de 2014, elle bénéficie d'une pension mensuelle de la part de l’État ivoirien qui s'est également engagé à lui offrir deux logements[4].

Allah Thérèse décède le 19 janvier 2020.

Famille[modifier | modifier le code]

Allah Thérèse épouse N'Goran la Loi, son mari originaire de Konankokorekro, un village situé à une vingtaine de kilomètres de la ville de Toumodi[5]. Le 20 mai 2018, N'Goran la Loi décède[6] à Konankokorékro.

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Deuil : L'artiste Allah Thérèse est décédée », sur Presse côte d'ivoire.ci, (consulté le 20 janvier 2020)
  2. « Allah Thérèse, Chansonnière baoulé : “32 ans de chanson, j’ai été grugée” »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  3. AIP, « Hommage aux pionnières de la République : les "bâtisseuses de la Côte d’Ivoire moderne" récompensées », Agence Ivoirienne de Presse,‎ (lire en ligne)
  4. APA, « La chanteuse traditionnelle Allah Thérèse honorée par l’Etat ivoirien », Abidjan.net,‎ (lire en ligne)
  5. Allah Therèse et N’goran La Loi : “Houphouët était tout pour nous”
  6. « Décès N’goran la Loi : Konankorékro sous le choc, Allah Thérèse abandonne la scène », sur Abidjan.net (consulté le 31 mai 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]