Temps imaginaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
La relation entre le temps réel et imaginaire peut être visualisée sous la forme d'axes perpendiculaires de direction.

Le temps imaginaire est un concept dérivé de la mécanique quantique[1].

Si l'on imagine le « temps ordinaire » comme une ligne horizontale passant entre le passé dans un sens et le futur dans l'autre, le temps alors imaginaire irait perpendiculairement à cette ligne comme le nombre imaginaire perpendiculaire au nombre réel dans le plan complexe. De par son essence, le temps imaginaire est une façon de voir la dimension du temps comme s'il s'agissait d'une dimension de l'espace : vous pouvez aller de l'avant et vers l'arrière tout au long du temps imaginaire, tout comme vous pouvez vous déplacer à droite et à gauche dans l'espace réel.

Certains problèmes de physique quantique peuvent être résolus en représentant le temps sous forme imaginaire. Ainsi, par exemple, la notion est utilisée par Stephen Hawking pour expliquer certains événements qui se sont déroulés tout de suite après le Big Bang.

Définition[modifier | modifier le code]

Le temps imaginaire n'est pas imaginaire dans le sens irréel ou confectionné. Il se trouve dans un sens différent du type de temps que nous vivons. Le mot imaginaire ayant ici un sens très précis, celui que lui donnent les mathématiques, dans les nombres complexes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La cosmologie quantique : De l'utilité du temps imaginaire (V) », projet Luxorion (consulté le 27 octobre 2014).

Voir aussi[modifier | modifier le code]