Technopark (Casablanca)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Technopark de Casablanca)
Aller à : navigation, rechercher

33° 32′ 35″ N 7° 38′ 28″ O / 33.543, -7.641

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Technopark.
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour voir d'autres.
Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie, sources ou liens externes. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références.

La mission du Technopark est d’aider à la création et au développement d’entreprises dans les TIC, les Green Tech et l’industrie culturelle au Maroc[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Fruit d’un partenariat public-privé, la société gestionnaire du Technopark, MITC, a accompagné depuis sa création plus de 700 entreprises innovantes.

Le Technopark aujourd’hui, c’est en permanence 230 start-up et PME marocaines, 1500 salariés d’une moyenne d’âge inférieure à 30 ans et plus de 10 % du chiffre d’affaires TIC national.

Engagé dans une stratégie de duplication régionale de son modèle, le Technopark a ouvert à Rabat en 2012 et compte ouvrir à Tanger en 2015[3].

Actionnaires fondateurs du Technopark[modifier | modifier le code]

Le Technopark est géré par MITC (Moroccan Information Technopark Company), une SA de 46 millions de dirhams à capitaux mixtes, dont les actionnaires fondateurs sont : L’état marocain (35 %), Attijariwafa bank (17,7 %), La Banque Centrale Populaire (17,5 %), la Caisse de Dépôt et de Gestion (17,5 %) et la BMCE Bank (12,3 %) de la propriété. Le président de MITC est traditionnellement depuis sa création le Ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Économie Numérique. Certifiée ISO 9001, depuis 2013, la société MITC œuvre à développer son expertise et sa qualité de service. Elle veille à mettre à la disposition de sa communauté un univers de travail propice à l’innovation et un écosystème d’exception pour l’accès au financement et au développement des affaires[4].

Chiffres clés[modifier | modifier le code]

  • Un turnover naturel : plus de 50 nouvelles start-ups chaque année.
  • Une communauté jeune : 1500 salariés âgés en moyenne de 30 ans.
  • Plus de 10 % du chiffre d’affaires du secteur TIC au Maroc : un chiffre d’affaires cumulé de plus de 800 millions de Dirhams[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]