Bureau de la diplomatie électronique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis TechCamps)
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
La mise en forme de cet article est à améliorer (octobre 2016).

La mise en forme du texte ne suit pas les recommandations de Wikipédia : il faut le « wikifier ». Découvrez comment faire.

La typographie, les liens internes ou externes, les conventions de style, la présentation des sourcesetc. sont autant de points qui peuvent ne pas convenir voire être absents. Les raisons de la pose de ce bandeau sont peut-être précisées sur la page de discussion. Si seules certaines sections de l'article sont à wikifier, pensez à les indiquer en utilisant {{section à wikifier}}.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article est orphelin. Moins de trois articles lui sont liés (octobre 2016).

Aidez à ajouter des liens en plaçant le code [[Bureau de la diplomatie électronique]] dans les articles relatifs au sujet.

Le Bureau de la diplomatie électronique agit comme une technologie think tank du Département d'État des États-Unis. Il est subordonné au Bureau de gestion des connaissances, et est organisé en une Division d'innovation diplomatique, une Division de connaissances de leadership, et une Division de liaison aux clients. Il unifie l'expertise et l'expérience des agents des services extérieurs et professionnels contractuels.

Conçu pour aider le Département d'État à développer sa capacité à communiquer et partager les connaissances, le Bureau de la diplomatie électronique accueille une variété des outils innovants pour la collaboration, une initiative qui correspond étroitement à l'appel du Secrétaire Clinton pour "21st Century Statecraft"[1].

En soutenant et en préconisant de nouvelles technologies comme les blogs, les wikis, les réseaux professionnels et des étudiants stagiaires virtuels, le Bureau promeut une culture organisationnelle de l'innovation qui permet aux diplomates des États-Unis à conduire la politique étrangère tant au pays qu'à l'étranger.

Les agents de la Division de liaison aux clients facilitent les communications entre le Bureau de gestion des connaissances et collaborent avec d'autres parties du gouvernement des États-Unis avec d'autres groupes au sein du gouvernement des États-Unis et des entités étrangères/multinationales à fournir des services d'information qui favorisent la sécurité nationale, la protection civile, et les objectifs de communication.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le groupe de travail sur la diplomatie électronique, prédécesseur au Bureau de la diplomatie électronique, a été fondé en 2002 par l'Ambassadeur James Holmes. En 2003, le groupe de travail est devenu le Bureau de la diplomatie électronique sous le Directeur adjoint des systèmes d'information commerce, gestion, et de la planification.

Actuellement, Eric Nelson est le Directeur du Bureau. Jeanette Garner est chef de Division de connaissances de leadership. Daniel Sheerin est Chef de Division d'innovation diplomatique. Perry Romeo est Chef de Division de liaison aux clients[2].

Les directeurs précédents du Bureau de la diplomatie électronique sont :

  • Joe Johnson
  • Gerry Gallucci
  • Gary Galloway (acting)
  • Thomas Niblock
  • Stephen Smith
  • Daniel P. Sheerin (acting)
  • Richard Boly

Les principaux programmes du Bureau de la Diplomatie Electronique[modifier | modifier le code]

Le Bureau de la Diplomatie Electronique conduit plusieurs programmes de multimédia technologique et de gestion des connaissances pour le Département d'Etat comme TechCamps : un ensemble de conférences interactives qui apportent des experts au top de la technologie ainsi que des organisations de la société civile locales et régionales pour assurer la formation et la planification stratégique, en mettant l'accent sur le développement de solutions locales aux problèmes locaux. Plus globalement, il s'agit de mettre en rapport des spécialistes des technologies de la communication avec des membres d’associations de la société civile dans le cadre de TechCamps, afin de créer un réseau durable et indépendant de technologues et de défenseurs de la société civile[3]. TechCamps relient les organisations et entités qui travaillent dur pour résoudre les problèmes -ONG sociales, les institutions éducatives, des militants, des groupes communautaires, etc.- avec des technologues qui ont accès aux technologies faciles à mettre en œuvre, à faible coût qu'ils peuvent souvent utiliser immédiatement et aider à atteindre des objectifs tels que la promotion de leur organisation, le recrutement de nouveaux membres, l'éducation du public, la collecte de fonds, la cartographie des données stratégiques, en utilisant des applications mobiles, et le renforcement des capacités organisationnelles. Ils réunissent également le secteur privé et les partenaires de la fondation, pour aider à faire en sorte que des solutions viables sont durables longtemps après les participants rentrent chez eux [4].

Notes et références[modifier | modifier le code]