Taphrinomycotina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les champignons
Cet article est une ébauche concernant les champignons.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Les Taphrinomycotina, également nommés archiascomycètes[réf. nécessaire], constituent un sous-embranchement des Ascomycota.

Taxinomie[modifier | modifier le code]

De récentes études de phylogénie moléculaire suggèrent que ce groupe est monophylétique et se situe à la base de l'embranchement des Ascomycota[2],[3].

Il s'agit d'un groupe d'ascomycètes primitifs, constitué de quatre classes[4] :

  • Les Schizosaccharomycetes sont des levures qui se reproduisent par fission alors que la plupart des autres levures (essentiellement dans le sous embranchement des Saccharomycotina) se reproduisent par bourgeonnement.
  • Les Pneumocystidomycetes sont des parasites de mammifères dont on ne connait qu'un seul genre : Pneumocystis.
  • Les Neolectomycetes sont les seuls à former des structures reproductrices pluricellulaires. La classe ne comprend qu'un seul genre : Neolecta.
  • Les Taphrinomycetes sont des parasites de plantes dimorphiques, ils présentent un stade levure non parasite et un stade filamenteux (hyphal) dans les plantes infectées.
  • Les Archaeorhizomycetes vivent dans le sol à proximité des racines mais ne forment pas de mycorhizes.

Le genre Saitoella n'était rattaché à aucune de ces classes en 2007[4], en 2014 il est considéré comme pouvant être inclus dans les Taphrinomycetes[5],[6].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Eriksson, O.E. & K. Winka, « Supraordinal taxa of Ascomycota », Myconet, vol. 1,‎ , p. 1-16
  2. (en) Lutzoni, F., et al., « Assembling the fungal tree of life: progress, classification, and evolution of subcellular traits », Amer. J. Bot., vol. 91,‎ , p. 1446–1480 (DOI 10.3732/ajb.91.10.1446)
  3. (en) James, T.Y., et al., « Reconstructing the early evolution of Fungi using a six-gene phylogeny », Nature, vol. 443,‎ , p. 818–822 (PMID 17051209, DOI 10.1038/nature05110)
  4. a et b D.S. Hibbett, et al., « A higher-level phylogenetic classification of the Fungi », Mycological Research, vol. 111, no 5 (2007), p. 509-547. [PDF] Lire.
  5. Cletus P. Kurtzman et Christie J. Robnett, « Saitoella coloradoensis sp. nov., a new species of the Ascomycota, subphylum Taphrinomycotina. », Antonie van Leeuwenhoek,‎ (DOI 10.1007/s10482-011-9694-7)
  6. Référence MycoBank : Saitoella (en)

Liens externes[modifier | modifier le code]