Taikyoku ken

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Taikyoku ken est le terme japonais désignant le concept chinois tàijí. C'est une version japonaise du Yang Tai Chi Chuan qui fut fondée par Yang Ming Chi (en Japonais Yo Meiji[1]). Traduit « Tai Kyoku » le plus élevé, en dernier ressort, et « Ken » main ou le poing.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Pratiquants célèbres de Taikyoku ken :

« Avec le Tai Ji je peux voir ma maison (le karaté) de loin, dans toute sa beauté. Si j’étais resté chez moi, je ne l’aurais jamais vue telle qu’elle est. (Hirokazu Kanazawa) »

Article connexe[modifier | modifier le code]