Syrphus ribesii

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le syrphe du groseillier (Syrphus ribesii) est une espèce d'insectes diptères brachycères

Description[modifier | modifier le code]

Le mâle est plus difficile à identifier que la femelle.

Ses ailes sont transparentes. Comme les autres diptères, il n'en a qu'une paire. Ses yeux sont écartés, sans poils. Son visage est entièrement jaune. L'abdomen de cet insecte est caractérisé par des bandes jaunes et noires typiques qui ressemble à des moustaches. Le fémur de la patte arrière est presque entièrement jaune.

Écologie et répartition[modifier | modifier le code]

Comme la plupart des syrphes, il se déplace de fleur en fleur et pratique le vol stationnaire. Il se nourrit du miellat fabriqué par les pucerons. Il pond un œuf à proximité des colonies de pucerons. Sa larve de couleur jaune se nourrit de ceux-ci. Elle peut en ingurgiter 150 par jour.[1]

Sa présence est commune en Europe.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Frissons d'Ombelles, N° 84 de la revue la hulotte, Éditions Passerage, premier semestre 2004, 43 p., page 28

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :