Syndrome de Balint

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le syndrome de Balint, décrit en 1909 par Rezső (Rudolf) Balint sous le nom de « paralysie psychique du regard », et dénommé sous son nom actuel en 1954, associe trois éléments sémiologiques cumulatifs :

  • l'apraxie optique (paralysie dite psychique du regard: difficulté à fixer une cible) ;
  • l'ataxie optique (trouble de la coordination visuomanuelle, prédominant en périphérie du champ visuel) ;
  • la simultagnosie ou déficit de l'attention visuelle (incapacité de percevoir deux objets en même temps).

Causes et origines[modifier | modifier le code]

Ce syndrome est causé par une lésion souvent bilatérale du lobe pariétal postérieur ou de la jonction pariéto-occipitale.

Divers[modifier | modifier le code]

Le peintre Francisco de Goya (1746-1828) en aurait été atteint, séquelles d'une encéphalite, expliquant partiellement la modification de son style tardif (petits tableaux avec moindre détails)[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lemarquis P, Portrait du cerveau en artiste, éditions Odile Javob, p 86

Sources et liens externes[modifier | modifier le code]

  • Syndrome de Balint et fonctions spatiales du lobe parietal, revue neurologique, octobre 2012
  • Article détaillé sur Vulgaris Médical
  • Article détaillé sur Cerveau et psycho
  • Article de médecine clinique par un médecin québécois sur son site