Ataxie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la médecine
Cet article est une ébauche concernant la médecine.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2013).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

En médecine, l'ataxie (du grec ataxiā, signifiant « désordre ») est une pathologie neuromusculaire qui consiste en un manque de coordination fine des mouvements volontaires. Elle n'est pas liée à une déficience physique des muscles mais plutôt à une atteinte du système nerveux. Le trouble de la coordination est partiellement corrigé par le contrôle visuel.

Le cervelet est le centre de la coordination fine des mouvements des muscles, tandis que l'information qui en émerge est véhiculée jusqu'aux muscles par la moelle épinière et les nerfs périphériques. Pour cette raison, un trouble soit dans la moelle épinière soit dans les nerfs périphériques peut causer une ataxie.

L'ataxie se manifeste principalement par des troubles de la marche, de l'équilibre postural et de la station debout, du guidage des mouvements par la vue ou le toucher (marche dans le noir par exemple).

Elle s'observe par le phénomène de rebond, il n'y a pas de frein dans le mouvement, le sujet dépasse la cible en raison d'un freinage tardif des muscles antagonistes.

En psychomotricité[modifier | modifier le code]

En psychomotricité, les ataxies font partie d'un ensemble plus grand : les troubles de l'équilibre. Les troubles de l'équilibre sont plus évidents quand le patient a les yeux fermés dans le cas d'une ataxie labyrinthique. Il est donc important de se renseigner sur ce type de troubles avant d'effectuer le bilan psychomoteur. En effet, certaines épreuves sont à éviter.

  • Dans l'ataxie labyrinthique (atteinte au niveau du système labyrinthique), on pourra observer des troubles de l'équilibre et une déviation à la marche.
  • Dans l'ataxie cérébelleuse (atteinte au niveau du cervelet), l'exécution de mouvements volontaires va être perturbée dans certaines directions. De plus, on observera une asynergie et des dyschronométries.
  • Dans l'ataxie par déficit de sensibilité profonde, il y a des troubles de l'équilibre en statique, à la marche, et lors de la coordination segmentaire des membres.

Maladies provoquant une ataxie[modifier | modifier le code]

Chez les bovins, l'encéphalopathie spongiforme ("maladie de la vache folle") provoque une ataxie dans 80 % des cas.

Sémiologie[modifier | modifier le code]

L'ataxie proprioceptive peut être explorée par différents tests cliniques. On la révèle notamment par les tests :

  • en orthostatisme (debout et immobile), pieds joints et yeux occlus (signe de Romberg) : le patient tangue par perte des informations visuelles lui permettant de compenser sa déficience de sensibilité proprioceptive.
  • l'épreuve de la marche yeux fermés (ou orthodynamisme) révèle plus facilement les patients atteints de troubles plus légers. La marche se révèle être incertaine voire impossible.
  • l'épreuve doigt-nez, exécutée yeux occlus, révèle aussi ce genre de troubles proprioceptifs.

Personnalités souffrant d'ataxie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]