Supermarché coopératif

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Un supermarché coopératif est un magasin dans lequel les clients sont aussi copropriétaires du supermarché. Les projets de ce genre sont souvent participatifs, ce qui signifie que les tâches de gestion et de maintenance quotidiennes du magasin sont effectuées par des coopérateurs. Contrairement aux supermarchés coopératifs non-participatifs, il faut être coopérateur pour pouvoir acheter dans le magasin.

Historique[modifier | modifier le code]

Ce modèle a été mis en œuvre de manière expérimentale à New York, avec la Park Slope Food Coop, depuis les années 70, avec environ 16 000 membres qui en sont à la fois les clients et participent au fonctionnement en faisant des heures de travail participatif.

A la fin des années 2000, deux Américains vivant à Paris découvrent le concept et décident d'essayer de l'implanter en France. Une association, Les Amis de la Louve est créée en 2011 dans le but de préparer l'ouverture d'un supermarché. La Ville de Paris et la mairie du 18e arrondissement soutiennent rapidement le projet, qui fait écho à leur souhait de dynamiser des quartiers des portes de Paris. Ils présentent le projet au bailleur social Paris Habitat, qui acceptera de conclure un bail de 9 ans dans un immeuble en construction, et facilitent le soutien du programme d’investissements d’avenir du Commissariat général à l'investissement[1]. Après avoir été repoussée plusieurs fois, l'ouverture du supermarché est effective en novembre 2016. Début 2017, la Louve compte plus de 3 000 membres coopérateurs[1],[2],[3].

A la suite de cette ouverture, de nombreux projets ont commencé à se monter dans l'ensemble de la France.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Chaque magasin fonctionne de manière autonome, il peut donc y avoir de petites différences suivant les projets.

Généralement, pour participer au fonctionnement du magasin, il faut devenir coopérateur, en achetant des parts (généralement 100€ pour 10 parts, avec la possibilité de ne prendre qu'une part à 10€ pour certaines personnes). Ensuite, pour pouvoir faire ses courses dans le supermarché, il faut venir bénévolement faire un service de 3h par mois pour assurer les tâches nécessaires au bon fonctionnement du magasin comme tenir une caisse, réceptionner les marchandises, administrer ou nettoyer les locaux[4].

Coopérateur et participation[modifier | modifier le code]

Dans un modèle participatif, le coopérateur est une personne qui possède des parts dans la coopérative, participe au fonctionnement et peut acheter des produits. Ils ne sont pas bénévoles dans le sens où le travail n'est pas gratuit. Le travail participatif donne accès aux produits du magasin et il ne bénéficie pas à d'autres personnes que les coopérateurs eux-même. L'objectif de ce travail participatif est d'abord de créer du lien social entre les coopérateurs. Sur certaines taches, le terme "bénévole référent" peut être utilisé. Le sens de ce bénévolat est d'être volontaire parmi une équipe pour avoir une fonction particulière (responsable d'un créneau)[5].

Participation et délibération[modifier | modifier le code]

En plus de la participation, les différentes gouvernances prônent une logique délibérative faisant référence aux outils de la démocratie participative ou délibérative.

Liste[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis[modifier | modifier le code]

En France[modifier | modifier le code]

Ouverts en taille supermarché
  • La Louve, à Paris 18, le premier supermarché coopératif français, qui a donné l'impulsion générale pour la France. A ouvert en novembre 2016.
  • Superquinquin, à Lille. Un premier supermarché transitoire a ouvert en avril 2017 à Lille Fives au 15 rue du Prieuré.
  • La Cagette, à Montpellier, a ouvert ses portes dans un local de 400 m2 en septembre 2017.
  • Lalouet'Coop, à Les Herbiers, a ouvert ses portes dans un local de 400 m2 en février 2019.
  • La Fourmilière, à Saint-Étienne, a ouvert en avril 2019 et compte 300 m2 de surface de vente au 19 rue Nicolas Chaize.
  • Scopéli, à Nantes, a ouvert en avril 2019 et compte 440 m2 de surface de vente à Rezé.
  • La Gabare, à Olivet, près d'Orléans, a ouvert en septembre 2019 et compte 550 m2 de surface de vente.
  • Les Grains De Sel, à Paris 13, a ouvert en novembre 2019 et compte 620 m2.
Ouverts en taille épicerie
Projets

Ailleurs en Europe[modifier | modifier le code]

Belgique
Espagne

Différents groupes de travail se sont créés à Barcelone, Madrid, Saragosse et Manresa[9].

Autriche

Différents Foodcoops se sont formés à travers l'Autriche. Les achats se font principalement en ligne par Foodsoft. C'est une application accessible par le browser. Chaque membre d'une Foodcoop doit travailler en bénévolat quelques heures par mois pour la Foodcoop. Les produits commandés sont livrés par le grossiste (produits biologiques, régionaux) une fois par semaine. Les membres de chaque Foodcoop viennent récupérer leurs produits une fois par semaine dans l'entrepôt de leur Foodcoop. Ils paient leurs produits en ligne et contribuent une certaine somme d'argent par an pour l'administration de la Foodcoop. Des réunions de membres sont organisées de deux fois par an jusqu'à une fois par mois (dépendant des Foodcoops) afin de discuter des besoins des membres et de la Foodcoop.

Suisse

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Catherine Puiseux, « La Louve, un premier supermarché coopératif et participatif à Paris », iau-idf.fr, (consulté le 13 février 2017)
  2. JP Gené, « La Louve est entrée dans Paris. », M, le magazine du Monde,‎ (lire en ligne)
  3. Site Internet de l'association les Amis de la Louve
  4. « Les supermarchés coopératifs ont la cote », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le 9 août 2018)
  5. « thematiques:listedesprojets [Supermarchés Coopératifs : le wiki] », sur wiki.supermarches-cooperatifs.fr (consulté le 14 mars 2020)
  6. « Consommateur et marchand : la Grande Épicerie Générale ouvre ses rayons à Nancy », France Bleu,‎ (lire en ligne, consulté le 9 août 2018)
  7. « Super Cafoutch – Lancement du premier supermarché coopératif de Marseille ! », sur Made in Marseille, (consulté le 2 décembre 2019)
  8. Julien Fleury, « A La Rochelle, un projet de supermarché participatif dont les clients seront propriétaires », sur francebleu.fr,
  9. (ca) « Supermercats cooperatius: efervescència de projectes », Opcions,‎ (lire en ligne, consulté le 9 août 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

  • Food Coop, le documentaire réalisé sur le supermarché new-yorkais.

Liens externes[modifier | modifier le code]