Sturm de Lumlane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Sturm de Lunelame)
Aller à : navigation, rechercher
Sturm de Lumlane
Univers Lancedragon
Lieu d'origine Solamnie
Sexe homme
Race humain
Âge 29
Classe Chevalier de Solamnie
Alignement Loyal Bon

Sturm de Lumlane est un personnage fictif provenant de Lancedragon, décor de campagne du jeu de rôle Donjons et Dragons. Il a été créé par Margaret Weis et Tracy Hickman, et est publié sous la licence de Wizards of the Coast.

La première apparition de Sturm se fait dans le premier roman de la trilogie des Chroniques, Dragons d'un crépuscule d'automne (1984). Comme les autres héros de la guerre de la lance dans la trilogie, la création propre de Sturm a été faite le temps d'une partie de jeu de rôle où Tracy Hickman, Laura Hickman, Margaret Weis, et Terry Phillips, entre autres, ont développé les règles et l'histoire principale de Lancedragon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sturm de Lumlane est introduit par Margaret Weis et Tracy Hickman dans Dragons d'un crépuscule d'automne (1984), celui-ci, et les autres romans principaux de la série ne couvrent pas l'histoire de son enfance. Cependant, en 1987, une première publication de l'année de l'amour et de la guerre, par Tonya R. Carter et Paul B. Thompson racontent, finalement, son enfance dans une courte histoire.

Il est révélé que Sturm est né de l'union d'Angriff et Ilys de Lumlane (ou Anna De Lumlane), le Seigneur et la Dame d'Avrinet. Dans sa jeune enfance, il est forcé de partir avec sa mère à Solace, car la paysannerie d'Avrinet se révolte. Ils laissent derrière eux Angriff De Lumlame et Gunthar Uth Wistan, un futur Grand Seigneur des Chevaliers Solamniens. Sturm et sa mère décident de voyager par la mer de Solace, où ils seront capturés par la marine de Kernaffi. Sturm apprendra plus tard que le roi de Kernaf, Mukhari Ras, est un prêtre des robes noires de Takhisis, qui cherche à composer un élixir de vie dont la composante principale est du sang. Sang devant être issue d'une haute lignée de noble. Apprenant que c'est sa mère elle-même qui doit être sacrifiée, Sturm se rappelle qu'il a promis à son père de la protéger, et organise ainsi leur évasion. Lors de leur échappée, Sturm abat le roi de Kernaf, faisant preuve, par son acte, de sa bravoure alors qu'il n'a que onze ans.

La suite est décrite dans Dragons d'un crépuscule d'automne (1984) de Margaret Weis et Tracy Hickman en tant qu'adulte. C'est devenu un homme grand et fort portant une armure de plaques anciennes. Sturm y rencontre ensuite Caramon Majere, Tanis Demi-Elfe et Raistlin Majere. Il ne tarde pas à leur révéler que son armure est tout ce qu'il lui reste de son père. Il est vite révélé, aussi, qu'en plus de son armure, son épée est tout ce qu'il possède. À ses yeux ce sont les vecteurs lui permettant de faire face aux épreuves de sa vie. En effet, Sturm, est profondément troublé par la déchéance de l'ordre des Chevaliers Solamniques, accusé à tort d'avoir provoqué la chute du royaume (voir : le Cataclysme).

Dans le second roman de la trilogie des chroniques,Dragons d'une nuit d'hiver (1985), écrit par les mêmes auteurs, Sturm de Lumlane devient un membre "plus actif" des héros de la Lance, puisqu'il a retrouvé l'Orbe du Dragon, un puissant et ancient artefact capable de contrôler les Dragons. Seulement à la fin du livre il se sacrifie pour asseoir la victoire de la guerre face à l'armée ennemie, cela marquera, naturellement, la fin de son intervention dans la série.

Le roman de Paul B. Thompson et Tonya C. Cook, L'Ombre & La Lumière (1989) parle aussi de Sturm de Lumlane et Kitiara Uth Matar. Paradoxalement, ces deux personnages antagonistes l'un envers l'autre vont faire un bout de chemin ensemble pour atteindre la Solamnie, une région sur le continent de l'Ansalonie. Ce voyage sera utilisé comme trame de fond pour raconter un petit passage de la vie du fils de Kitiara, qui n'apparaîtra que dans la Seconde Génération (1995), lorsque Sturm, son père, est déjà mort. Les auteurs révèlent ainsi que Kitiara et Sturm ont eu un fils, dont ils n'en connaissent pas l'existence eux-mêmes, et qui se prénomme Steel de Lumlane.

Le roman de Michael Williams La Règle et la Mesure (1992) (le quatrième livre de la série), donne plus d'information sur le père de Sturm où, durant sa quête, il rencontra le Seigneur de Wilderness, Lord Vertumnus, la seule personne qui aura pu le renseigner sur la "chute" du château des de Lumlane et la mort de son père.

À la fin du roman, il est officiellement accepté dans l'ordre des Chevalier de Solamnie.

Plusieurs auteurs racontant aussi l'histoire de la mère de Sturm, Illys de Lumlane. Dans le livre de Margaret Weis, La Forge de l'Esprit (1998), on apprend comment Illys meurt. Elle meurt frappée par la peste alors qu'elle essaie d'apporter soutien et nourriture aux pauvres et malades, tout comme le recommande le Code de conduite de tout Chevalier Solamnique dans La Règle et la Mesure.

Cet événement marquera un tournant de la vie de Sturm puisqu'il cherchera à en apprendre plus sur son père à qui il avait promis de mieux protéger sa mère...

Rôles dans Lancedragon[modifier | modifier le code]

Margaret Weis et Tracy Hickman ont décidé, dès la création de la trilogie, que la vie de Sturm prendrait fin avant toutes celles des autres personnages principaux.

« Nous ne tuons pas Sturm arbitrairement. Le noble Chevalier de Solamnie était voué à vivre en héros tragique dès les premières lignes du projet »

Les Chevaliers de Solamnie sont une association d'honorables et valeureux chevaliers. Ces derniers sont tombés en disgrâce aux yeux de la population du monde fictif de Krynn. Ils leurs ai reprochés de ne pas avoir pu empêcher le Cataclysme, une période durant laquelle les dieux ont fait pleuvoir une montagne de feux ardents sur le monde des mortels pour les punir de leur fierté.

Les auteurs ont déterminé que Sturm de Lunelame, qui est châtelain et qui est un membre actif des chevaliers Solamnique restaurera l'honneur des chevaliers en se sacrifiant contre l'armée des dragons conduite par Takhisis, la déesse de l'obscurité.

Cette décision est indiquée dans le premier livre, Dragons d'un crépuscule d'automne (1984), quand le groupe d'ami rencontre la maîtresse de la forêt (vraisemblablement une archidruide), quand celle-ci dit :

« Rassure toi, guerrier, dit-elle. Ce daim a rendu à la vie ce qu'il lui devait en nourrissant le chasseur, fût-il homme ou loup. Ne pleurons pas sur ceux qui ont accomplie leur destinée. Tanis eut l'impression que les yeux noirs de la maîtresse de la forêt étaient dirigés vers Sturm et qu'ils exprimaient une tristesse qui faisait froid dans le dos. [...] Je me fais des idées... Ce doit être un effet de mon imagination, pensa Tanis. »

Détails de l'équipement du personnage[modifier | modifier le code]

Sturm transporte une épée à deux mains, malgré le fait que la boite de jeu de figurines miniatures le représente avec une épée à une main. Le premier livre de la série, Dragons d'un crépuscule d'automne, précise que cette épée est de facture avancée et qu'elle rentre effectivement dans la catégorie des épées à deux mains.

L’arme possède aussi un nom : « BRIGHTBLADE ». Ce qui peut être traduit par "lame scintillante". La signification du nom peut être rattachée à la légende de l'arme.

Légende qui dit que cette dernière ne se brisera pas tant que son porteur restera sur ses pieds. Ce principe phare est représentatif des édits de la chevalerie - et plus largement du Paladinat puisque l’épée est le symbole du combattant qui ne cille pas face à l’adversité et qui reste résolue dans sa démarche -. L’épée de Sturm ne pourra donc se briser tant que celui-ci gardera foi en la Justice.

De ce point de vue on peut affirmer que l’épée est le vecteur «matériel» de la pensée morale qui justifie les actes de Sturm. De la même manière, l’épée est le symbole phare qui compose la représentation du principe de Justice.

En outre l’épée sera utilisée par son fils, Steel de Lumlane, durant la Guerre du Chaos.

D’autre part l’épée apporte un bonus de caractéristiques (dans le cadre du jeu de plateau Donjons et Dragons) bénéficiant au Charisme d’une valeur de +1. Elle est considérée comme étant une épée à deux mains +3 magique de très bonne facture.

L’armure de Sturm est une armure de plaques antique, c’est-à-dire que celle-ci est patinée par le temps. Elle dispose de runes sur le plastron symbolisant son appartenance à l’ordre des Chevaliers de Solamnie. Cette armure daterait d’avant le Cataclysme.

Adaptation cinématographique[modifier | modifier le code]

Sturm prend place à part entière dans le film d’animation réalisé par Will Meugniot : Lancedragon : Dragons d'un crépuscule d'automne. Il est doublé par l’acteur Américain Marc Worden.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]