Station d'épuration de Lovö

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les bassins de décantation en 1960.

La station d'épuration de Lovö (Lovö vattenverk) est située au nord-ouest de l'île de Lovö, sur les rives du lac Mälar, à une quinzaine de kilomètres à l'ouest du centre de Stockholm en Suède. Elle a été inaugurée en 1933.

En 2002, Lovö produisait 40 % de l'eau potable consommée à Stockholm. L'eau est pompée dans le lac Mälar à 5, 10 et 23 mètres de profondeur. La capacité maximale est de 275 000 m3 et la production moyenne est de 133 000 m3 par jour[1]. Lovö appartient à la société communale Stockholm Vatten.

Historique[modifier | modifier le code]

La première station d'épuration construite à Stockholm est la station de Skanstull sur les rives de la baie d'Årsta. Elle est inaugurée en 1861. En 1904, la station de Norrborg ouvre à son tour. Dans les années 1920, elle assure à elle seule toute la production d'eau potable de Stockholm.

La station de Lovö est construite entre 1929 et 1933. Les bâtiments, de style fonctionnaliste, sont l'œuvre de l'architecte Paul Hedqvist. À l'extérieur, on remarque surtout la tour semi-circulaire sur la façade ouest du bâtiment principal. Elle se termine par une plateforme d'observation entourée d'un garde-corps métallique qui n'est pas sans évoquer la passerelle d'un navire. L'intérieur aussi est riche de détails fonctionnalistes. L'inauguration a lieu le 25 mai 1933 en présence du roi Gustave V[2].

Lors des trois phases de développement de la station d'épuration en 1933, 1939 et 1960, les équipements de contrôle des flux sont fournis par l'allemand Siemens & Halske AG. Dans les premières années, l'eau est épurée par un système de filtrage rapide associé à un traitement chimique. L'eau ainsi produite étant critiquée pour son goût et son odeur, on ajoute des bassins de décantation en 1938.

Dès l'origine, la station de Lovö est destinée à l'approvisionnement en eau potable du nord de Stockholm, et c'est encore le cas aujourd'hui. Deux canalisations acheminent l'eau vers l'est jusqu’à Bromma, et une troisième canalisation, d'un diamètre de 1 000 millimètres, poursuit la distribution en direction des banlieues de Hässelby, Vällingby, Grimsta et Blackeberg.

Galerie[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (sv) Vatten i Stockholm. Stockholms Miljöcenter. 2002. p. 12.
  2. (sv) Vattenverket 100 år, minnesskrift från Stockholms gas- och vattenverk. 1961. p. 71.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (sv) Guide till Stockholms arkitektur. Arkitektur Förlag. 2005.

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (sv) Lovöverket. Styrelsen över Stockholms stads industriella verk. 1933.