Sri T.K. Sribhashyam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Sri T.K. Sribhashyam (né en 1940 à Mysore, Inde, décédé le 12 novembre 2017 à Nice[1]) est un Maitre de Yoga, de philosophie indienne et d'Ayurvéda. Fils et disciple de Sri  T. Krishnamacharya, considéré comme l'un des fondateurs du yoga moderne, Sri T.K. Sribhashyam a durant toute sa vie fidèlement approfondi et transmis l'enseignement reçu de son père. Il s'est installé en France en 1970, puis a fondé et dirigé l'École Yogakshemam[2] dispensant des formations en Europe[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Sri T. K. Sribhashyam est le 3e fils des 6 enfants de Sri Tirumalai Krishnamacharya[4] et Namagiriammal. Son frère aîné, Sri T.K. Srinivasan, s'est spécialisé dans les systèmes philosophiques du Nyaya et du Mimamsa. Son autre frère, Sri T.K.V. Desikachar, comme lui-même, a consacré sa vie à l'enseignement du Yoga. La deuxième fille de Sri T. Krishnamacharya, Srimathi Alamelu, co-auteur d'ouvrages avec Sribhashyam, est l'une des premières femmes à qui leur père a enseigné les Védas. Sa mère, Srimathi T. Namagiriammal, est la sœur de Sri BKS Iyengar dont l'enseignement s'est également répandu à travers le monde.

Sa famille appartient à la tradition Viśiṣṭādvaita, l’une des branches de Vedânta, et descendant direct de Sri Nâtha Muni (en) (IXe siècle). Plusieurs de ses ancêtres ont été de grands Maîtres de monastères Viśiṣṭādvaita. Son grand-père et ses ascendants paternels ont été les Maîtres philosophiques des rois de l'époque, au Sud et au Nord de l'Inde.  Son père fut également l'enseignant de yoga du dernier Roi de Mysore.

Dès son plus jeune âge, Sri T. K. Sribhashyam est initié aux Védas selon la tradition brahmanique et débute l'étude du yoga auprès de son père, qu'il poursuivra jusqu'au décès de celui-ci en 1988. En 1956, alors âgé de 16 ans, il commence à enseigner lui-même à ses côtés, en appliquant les principes de la philosophie indienne, la pédagogie du yoga et l'Ayurveda (médecine indienne). En 1966, il est initié par Sri T. Krishnamacharya aux Dharanas (connaissance des points vitaux) selon l'enseignement de Yajnavalkya.

En 1968, Sri T. K. Sribhashyam obtient, entre autres diplômes, une Maîtrise de Philosophie à la Faculté de Madras. Il donne en outre diverses conférences sur la philosophie et les Yoga Sutra en Inde au cours de la même période.

En 1970, il s'installe en France et commence à donner des cours de yoga et de philosophie indienne. Il anime ensuite de nombreux séminaires en Belgique, en France, en Italie, en Grèce.

En 1982, il fonde à Neuchâtel (Suisse) l'école de formation Yogakshemam, école d’enseignement traditionnel de Yoga, de Philosophie indienne et d'Ayurveda.

En 1989, l'école est ouverte en France, puis agréée par la Fédération inter-enseignement de Hatha Yoga (F.I.D.H.Y) et l'Union Européenne de Yoga (U.E.Y.).

En 1999, le Mysore Sanskrit College lui décerne le titre d'Achârya (Maître) pour sa fidélité à l'enseignement traditionnel de la philosophie indienne.

Sri T.K. Sribhashyam est longuement interviewé dans le film Breath of the Gods – A Journey to the Origins of Modern Yoga [5] (Le souffle des Dieux en version française), du cinéaste allemand Jan Schmidt-Garre (en), un film documentaire sorti en 2013 sur la vie et l'enseignement de son père, Sri T. Krishnamacharya. 

En août 2017, il fut l'invité d'honneur du Congrès Européen de Yoga à Zinal. Il vivait à Nice, avec son épouse et leurs deux enfants, jusqu'à son décès le 12 novembre 2017[6].

L'enseignement[modifier | modifier le code]

Il est basé sur une connaissance rigoureuse et approfondie des enseignements traditionnels philosophiques et spirituels de l'Inde, du fonctionnement du corps, des mécanismes de la pensée, des perceptions et des émotions, des processus qui mènent de l'attention à la concentration totale.

Sa maîtrise du français et l'expérience de l'enseignement aux Occidentaux lui ont permis de transmettre des concepts et un enseignement adapté au mode de vie moderne tout en restant authentique et fidèle à la tradition.

L'étude et l'application de la philosophie, les techniques posturales (asanas), les mudras, les pranayamas[7] et les différents stades de concentration sont autant d'outils qui permettent de faire progresser le chercheur vers une maîtrise physique et mentale ayant pour but de le guider dans une recherche spirituelle plus juste telle que la propose la tradition indienne, tout en respectant les convictions individuelles. L'enseignement est essentiellement oral et adapté à chacun.

L'aspect thérapeutique préventif et curatif de la pratique dans son ensemble fait partie intégrante de l'enseignement.

Comme il est dit dans l'une de ses dernières interviews en 2017 « Son point de vue sur la transmission du yoga en Occident est très clair : cette transmission n'a pas encore eu lieu et reste à venir. C'est maintenant à l'Occident de « secouer l'arbre du yoga » pour qu'il donne ses fruits[8].

Travaux [modifier | modifier le code]

Livres en français[modifier | modifier le code]

  • Émergence du yoga : origine et développement de l'enseignement du yoga / T. K. Sribhashyam ( (ISBN 978-2-7466-3265-3)) Éd. Yogakshemam, 2011 
  • La voie de la libération, Mokṣa Mārga : un itinéraire dans la philosophie indienne / T. K. Sribhashyam, Alamelu Sheshadri ; [traduction de l'anglais par Claire Sribhashyam et Renée Perrone]  (ISBN 978-2-9544855-0-8) Éd. Yogakshemam, 2013 

Autres langues[modifier | modifier le code]

  • (de) Wie Yoga wirklich wurde. T. K. Sribhashyam - Via Nova 2013. (ISBN 978-3-86616-267-9).
  • (en) Bhakti : Blissfull Expérience.Quintessence of Indian Philosophy . / TK Sribhashyam & Alamelu Sheshadri. Ed. DKPrintworld. . India. 2011- (ISBN 978-81-246-0614-8)
  • (en) From Devotion to Total Surrender. In the light of Indian Philosophy. Saranagati Yoga. T. K. Sribhashyam & Alamelu Sheshadri Ed.DKPrintworld. India. 2012
  • (en) Moksha Marga Way to Liberation. An itinerary in Indian Philosophy.T. K. Sribhashyam & Alamelu Sheshadri: Ed. DKPrintworld. (ISBN 978-81-246-0599-8). India. 2011

Emergence du Yoga, Traduit aux éditions Yogakshemam

  • (de) Wie Yoga wirklich wurde
  • (it) Alba Dello Yoga
  • (es) La Alborada Del Yoga 

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Union Européenne de Yoga »
  2. « Ecole Yogakshemam »
  3. (en) « Steeve Branton »
  4. « CNRS »
  5. « Allo Ciné »
  6. « Fédération Inter-Enseignements de Hatha-Yoga », sur Fédération Inter-Enseignements de Hatha-Yoga (consulté le 30 juin 2018)
  7. (it) « Yoga Journal »
  8. Bénédicte Niogret, « SECOUER L'ARBRE DU YOGA », Yogakshemam Newsletter,‎