Sonate pour piano (Bridge)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est la version actuelle de cette page, en date du 6 décembre 2017 à 00:29 et modifiée en dernier par Piku (discuter | contributions). L'URL présente est un lien permanent vers cette version.
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

La Sonate pour piano H.160 est une vaste composition pour piano de Frank Bridge. Composée entre 1921 et 1924, elle est dédiée à Ernst Bristow Farrar ami du compositeur tombé sur le front en 1918.

Structure[modifier | modifier le code]

D'un langage harmonique original fondé sur la superposition de quartes et de quintes, d'un accord mineur et de l'accord majeur un ton plus haut appelé par certains critiques « accord Bridge », cette sonate, à travers ses tensions harmoniques, traduit des angoisses personnelles qui la rendent proche de l'univers musical d'Alban Berg.

  1. Lento ma non troppo - Allegro energico: Carillon sur un sol dièse répété, climat chaotique sur fond de violence.
  2. Andante ben moderato: Élégie grinçante.
  3. Allegro ma non troppo: Course à l'abîme désespérée sur une coda polytonale qui se désintègre.

Source[modifier | modifier le code]