Société du Komo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Masque de la société du komo

Société secrète d'initiation du groupe ethnique des Bambaras (Bamanas), le Komo est une institution socio-religieuse commune aux Malinkés et aux Bambaras. Le komo fait suite au N'tomo (société N'tomo, sociétés des incirconcis) ; il introduit l'enfant au savoir pour son éducation religieuse, culturelle, sociale et politique après la circoncision. Le terme Komo désigne le complexe formé en principe dans chaque village par les sociétaires vivants et morts, le sanctuaire et ses autels (boliw), leur chef responsable, le masque.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Germaine Dieterlen et Y. Cissé, Les Fondements de la société d'initiation du Komo, 1973 ; vol. 43 ; p. 273-275
  • Jean Bazin, « L'anthropologie en question : altérité ou différence ? ».
  • L. Tauxier, La Religion des bambara, Paris, Geuttner, 1927
  • Moussa Travele, Le Komo ou koma, Outre-mer, 1929

Sources[modifier | modifier le code]