Six récits au fil inconstant des jours

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Six récits au fil inconstant des jours (浮生六記) est un roman autobiographique de Shen Fu datant de la fin XVIIIe siècle ou du début du XIXe siècle, et dont il ne reste que quatre parties sur les six originales.

Résumer de l’œuvre[modifier | modifier le code]

Le premier chapitre " Félicité de la vie conjugale" décrit la rencontre de Chen Fou avec sa femme Yun, Mais hélas rapidement elle tombe malade; Le récit continue avec le deuxième chapitre " Les petits agréments de l'existence" qui parle des petits rien de la vie, on peut y décerner un certain épicurisme. Le troisième chapitre " Les chagrins de l'existence" est l'un des moins positifs, il raconte la fin de vie de Yun et les difficultés financières. Le dernier chapitre " Le plaisir des voyages" raconte ses souvenirs de voyages dans la Chine.

Deux autres chapitres existent également mais ils sont hélas perdues. Le premier parle de son voyage dans une île vers le Japon, quand a l'autre il se nomme " Manière de faire fructifier la vie", il parle de religion.

Traductions françaises[modifier | modifier le code]

  • Shen Fu, Six récits au fil inconstant des jours, trad. Pierre Ryckmans , 1966, plusieurs rééditions ;
  • Chen Fou, Récits d'une vie fugitive. Mémoires d'un lettré pauvre, trad. Jacques Reclus, avec une préface de Paul Demiéville, Gallimard, 1967.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Milena Dolezelovà-Velingerovà et Lubomir Dolezel, « An Early Chinese Confessional Prose, Shen Fu's Six Chapters of a Floating Life », T'oung Pao, 58 (1-5), 1972, pp. 137-171
  • (en) Helen Dunstan, « If Chen Yun Had Written about Her “Lesbianism”: Rereading the Memoirs of a Bereaved Philanderer », Asia Major, vol. 20, 2007 [lire en ligne]