Sigma (divan)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sigma_(homonymie).
Sigma de banquet, fresque des catacombes des Saints Marcelin et Pierre.

Le sigma est un type de divan en forme de demi-lune, variante du plus classique triclinium[1]. Son nom vient d'une des variantes de la graphie du sigma, la forme « lunaire » С с issue de l'alphabet grec oriental et qui se retrouve dans l'écriture onciale dont est issu le С de l’alphabet cyrillique. Ce lit de banquet accueillait six à sept convives[2], les extrémités (cornua) étant les places d'honneurs.

On trouve l'emploi de ce mot chez Sidoine Apollinaire dans ses poèmes[3] et dans la description d'un festin avec l'empereur Majorien[4]; Paulin de Périgueux nous fait aussi la description d'un festin autour d'un sigma présidé par l'empereur Maxime et en présence de Martin de Tours[5].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

DUNBABIN, K. M. D (1991), "Triclinium and Stibadium", in SLATER, W. J. (éd), Dining in a classical context, University Michigan Press, pp. 121-147.

MALMBERG, S. (2005), "Visualising Hierarchy at Imperial Banquets", in W. MAYER and S. TRZCIONKA (eds.), Feast, Fast or Famine: Food and Drink in Byzantium [Byzantina Australiensia 15], Brisbane, pp. 11-24.

Références[modifier | modifier le code]

  1. The Roman banquet: images of conviviality, Katherine Dunbabin, 2003, p.  166
  2. Septem sigma capit, dit Martial, IX, 48
  3. Sidoine Apollinaire, Carmen XVII, 6; carmen 22
  4. Sidoine Apollinaire, lettre IX
  5. Paulin de Périgueux, De Vita S. Martini, 114