Chammar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Shammar)
Aller à : navigation, rechercher

La tribu des Chammar ou Shammar (arabe : شمّر, Šammar) constitue une des plus grandes tribus de Nejd, Arabie saoudite, ayant une population estimée de 4 millions de membres en Irak, en Arabie saoudite (concentrés pour la plupart dans la région de Hail), au Koweït, en Syrie ainsi qu'un nombre indéterminé en Jordanie et Tunisie[1]. À son apogée vers 1850, la tribu contrôlait un territoire allant du centre de l'Arabie jusqu'au nord de l'Irak actuel.

Origines[modifier | modifier le code]

Les Chammarites sont divisés en trois branches : les Abdah, les Aslam et les Sinjara. Ils sont issus d'une tribu arabe yéménite, les Dayghamides, elle-même issue des Bani Himyar et des Qahtanides par la même. Les Dayghamides immigrèrent plus vers le nord, en s'installant dans la région du Nejd, plus précisément dans les montagnes d'Aja et Salma. L'apparition du nom Chammar est datée des environs du XIVe siècle. La région prendra plus tard le nom de Djebel Chammar.

On retrouve aussi le nom Chammar en Tunisie dans la région du sud-est, précisément à Ghomrassen dans la ville de Ksar Mourabitine où plus de 150 individus se sont installés depuis les années 1700 jusqu'à nos jours. La tradition raconte qu'ils ont été les premiers habitants de cette ville à côté de la famille Daffaf, au nombre de 300 individus. Ces deux familles sont corrélées et ont la même vie traditionnelle et religieuse (arabe musilmun).

Histoire[modifier | modifier le code]

Les premiers chefs chammarites furent issus de la branche des 'Abdah (Arar et Omair). Vers 1600, une grande partie de la tribu partit s'installer en Irak sous le leadership d'Al Jarba. Certains iront même jusqu'à la région de Mossoul. Les Chammar d'Irak sont divisés en deux branches : la branche du nord est appelée Chammar Al-Jarba et la branche du sud, Chammar Toga, s'est convertie au chiisme.

Les Chammar restés en Arabie s'installèrent dans la région de Hail et sont en rivalité avec la tribu Anizza qui vivait déjà dans la région.

La ville de Hail va devenir le cœur du Djebel Chammar et sera très largement habitée par les membres de la tribu et par leurs partisans. Deux clans vont se succéder durant le XIXe siècle. Le premier, le Clan des El-Ali, sera remplacé par celui des Al-Rachid. Cependant, ces deux clans sont issus de la branche d'Abdah.

Durant le XIXe siècle, l'émirat de Hail va vaincre les Ibn saoud et va même prendre le contrôle de leur capitale Riyad.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Aladhadh, Amer; A comprehensive history of Shammar
  • Alazzawi, Abbas; The Tribes of Iraq (Arabic)
  • AlfudailyThe Days of the Arabs before Islam (Arabic )