Serin d'Arabie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Serinus rothschildi

Description de cette image, également commentée ci-après

Serinus rothschildi

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Passeriformes
Famille Fringillidae
Genre Crithagra

Nom binominal

Crithagra rothschildi
(Ogilvie-Grant, 1902)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Synonymes

Serinus rothschildi

Le Serin d'Arabie (Crithagra rothschildi) est une espèce de passereaux appartenant à la famille des Fringillidae.

Distribution[modifier | modifier le code]

Montagnes de l’ouest de l’Arabie Saoudite (Hedjaz, Assir), du centre du Yémen du Nord et du sud-ouest du Yémen du Sud (ouest d’Hadramaout).

Habitat[modifier | modifier le code]

Il marque une nette préférence pour les zones cultivées d’altitude pourvues d’un important couvert végétal d’arbres, d’arbustes et de buissons même s’il apparaît occasionnellement dans des aires ouvertes et rocailleuses dotées d’une maigre végétation dans le nord du Yémen (Everett 1987).

Alimentation[modifier | modifier le code]

Des graines de millet, d’aloès, d’agave, de plantes herbacées et de plantes naines ont été répertoriées (Everett 1987). D’autres plantes exploitées par l’espèce ont été rapportées par Ottaviani (2011), photos à l’appui, avec un spécimen picorant des baies vertes de Ziziphus zizyphus, rhamnacée et un autre individu prélevant de petites fleurs d’une oseille Rumex nervosus, polygonacée.

Mœurs[modifier | modifier le code]

Le serin d’Arabie se perche sur les plantes basses et recherche souvent sa nourriture sur le sol. Une observation mentionne qu’il peut adopter, à la manière des mésanges, un comportement acrobatique avec la tête en bas (Everett 1987).

Voix[modifier | modifier le code]

Un individu seul lance, au vol ou au posé, un tsee-tsee aigu; des d’oiseaux perchés émettent un doux tsit-tsit et le chant est qualifié d’agréable et plutôt variable (Everett 1987).

Nidification[modifier | modifier le code]

Elle est très peu documentée, des mâles ont été observés chantant à diverses occasions et deux jeunes étaient nourris par des adultes en novembre (Everett 1987). Cornwallis & Porter (1982) ont enregistré des chants, observé des oiseaux appariés et d’autres transportant des matériaux de nidification entre le 16 mars jusqu’à avril.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Cornwallis, L. & Porter, R. F. (1982). Spring observations of the birds of North Yemen. Sandgrouse 4: 1-36.
  • Everett, M. J. (1987) The Arabian and Yemen Serins in North Yemen. Sandgrouse 9: 102-105.
  • Ottaviani, M. (2011). Monographie des Fringilles (carduélinés), volume 3. Editions Prin, Ingré, France, 320 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :