Septum pellucidum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le septum pellucidum, est une membrane verticale, fine, triangulaire séparant les cornes antérieures des 2 ventricules latéraux du cerveau, passant du corps calleux jusqu'au fornix.

Schéma d'une coupe sagitale du cerveau passant par la ligne médiane.

Structure[modifier | modifier le code]

Le septum pellucidum est situé sur la ligne médiane du cerveau, entre les deux hémisphères cérébraux. Il est attaché en haut au corps calleux, l'ensemble des fibres nerveuses qui connectent les 2 hémisphères. En arrière il est en rapport avec la partie antérieure du fornix, et de part et d'autre on trouve la face médiane des deux ventricules latéraux.

Le septum pellucidum est formé de 2 couches ou laminae, constituées, à la fois, de la substance blanche et de la substance grise[1]. Durant le développement fœtal, il existe un espace entre les deux laminae appelé « Cavum septum pallidum », qui va disparaître dans 90 % des cas au cours de l'enfance[2],[3]. Le cavum est appelé parfois le 5e ventricule, cependant ce terme a perdu de son importance du fait qu'il n'existe pas de communication avec le reste du système ventriculaire[4],[5].

Cavum septum pellucidum persistant.

Applications cliniques[modifier | modifier le code]

L'absence du septum pellucidum est rencontré dans la dysplasie septo-optique, un syndrome malformatif congénital caractérisé par un défaut de développement de la ligne médiane du cerveau, comprenant une hypoplasie des nerfs optiques et de l'hypophyse.

De ce fait, le tableau clinique est très variable, parmi les symptômes on trouve : troubles visuels, hypotonie musculaire, troubles hormonaux, convulsions, déficit intellectuel, et ictère néonatal[6].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Lennart Heimer et Gary W. Van Hoesen, Anatomy of neuropsychiatry: the new anatomy of the basal forebrain and its implications for neuropsychiatric illness, Academic Press, (ISBN 978-0-12-374239-1, lire en ligne), p. 28.
  2. (en) David L. Clark, Nash N. Boutros et Mario F. Mendez, The Brain and Behavior: An Introduction to Behavioral Neuroanatomy, Cambridge University Press, , 217–8 p. (ISBN 978-0-521-14229-8, lire en ligne).
  3. (en) Love J, Hollenhorst R, « Bilateral palsy of the sixth cranial nerve caused by a cyst of the septum pellucidum (fifth ventricle) and cured by pneumoencephalography », Mayo Clin Proc, vol. 31, no 2,‎ , p. 43–6 (PMID 13289891).
  4. (en) Alonso J, Coveñas R, Lara J, Piñuela C, Aijón J, « The cavum septi pellucidi: a fifth ventricle? », Acta Anat (Basel), vol. 134, no 4,‎ , p. 286–90 (PMID 2741657, DOI 10.1159/000146704)
  5. (en) Liccardo G, Ruggeri F, De Cerchio L, Floris R, Lunardi P, « Fifth ventricle: an unusual cystic lesion of the conus medullaris », Spinal Cord, vol. 43, no 6,‎ , p. 381–4 (PMID 15655569, DOI 10.1038/sj.sc.3101712).
  6. « NINDS Septo-Optic Dysplasia Information Page », sur National Institute of Neurological Disorders and Stroke, (consulté le 18 octobre 2013).