Ryūō (shogi)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ryūō (également Ryu-O, Ryu-oh ; en Japonais 竜王, littéralement "Roi Dragon") désigne un tournoi japonais annuel professionnel de shogi ainsi que le titre porté par son vainqueur.

Il est parrainé par le journal Yomiuri Shimbun. Disputé pour la première fois en 1988, c'est l'un des huit principaux tournois professionnels de shogi. Le vainqueur du championnat reçoit un prix de 42 000 000 yens et le perdant 8 000 000 (soit environ 320 000  et 60 000  respectivement). Parmi les huit couronnes, celles du Ryūō et du Meijin sont les plus prestigieuses.

Nom[modifier | modifier le code]

Le Dragon Roi

La signification de base de ryūō est "Roi-Dragon", qui désigne la plus puissante pièce du shogi.

Format[modifier | modifier le code]

Le tournoi se compose de six tournois catégoriels  puis d'un tournoi des candidats sous la forme d'une échelle d'élimination directe. Tous les Kishis (joueurs de shogi professionnels), quatre Joryu-Kishi (professionnels féminines), un apprenti professionnel et cinq amateurs sont affectés à l'une des six classes.

Tournoi de classement 6° division[modifier | modifier le code]

ランキング戦 6組 Rankingu-sen 6-kumi Ce tournoi rassemble l'ensemble des joueurs qui n'ont pas été préalablement affecté a une des cinq autres divisions soit environ soixante joueurs. Le vainqueur est qualifié pour le tournoi des candidats. Les quatre premiers sont promus en 5° division.

Tournoi de classement 5° division[modifier | modifier le code]

ランキング戦 5 組 Rankingu-sen 5-kumi Ce tournoi rassemble 32 joueurs.

Le vainqueur est qualifié pour le tournoi des candidats.

Les quatre premiers sont promus en 4e division.

Les quatre derniers sont relégués en 6e division.

Tournoi de classement 4° division[modifier | modifier le code]

ランキング戦 4 組 Rankingu-sen 4-kumi Ce tournoi rassemble 32 joueurs.

Le vainqueur est qualifié pour le tournoi des candidats.

Les quatre premiers sont promus en 3e division.

Les quatre derniers sont relégués en 5e division.

Tournoi de classement 3° division[modifier | modifier le code]

ランキング戦 3 組 Rankingu-sen 3-kumi Ce tournoi rassemble 16 joueurs.

Le vainqueur est qualifié pour le tournoi des candidats.

Les quatre premiers sont promus en 2e division.

Les quatre derniers sont relégués en 4e division.

Tournoi de classement 2° division[modifier | modifier le code]

ランキング戦 2 組 Rankingu-sen 2-kumi Ce tournoi rassemble 16 joueurs.

Les deux premiers sont qualifiés pour le tournoi des candidats.

Les quatre premiers sont promus en 1e division.

Les quatre derniers sont relégués en 3e division.

Tournoi de classement 1° division[modifier | modifier le code]

ランキング戦 1 組 Rankingu-sen 1-kumi Ce tournoi rassemble 16 joueurs.

Les cinq premiers sont qualifiés pour le tournoi des candidats.

Les quatre derniers sont relégués en 2e division.

Tournoi des candidats[modifier | modifier le code]

決勝トーナメント Kesshō tōnamento Les onze meilleurs joueurs de ces tournois (les cinq meilleurs joueurs de la 1re classe, deux de la 2e classe, et les quatre premiers des 3e, 4e, 5e et 6e classes) sont ensuite redistribués dans le tournoi des candidats, à l'issue des éliminations directes.

Les deux derniers joueurs accèdent à la finale du tournoi et disputent un match en trois manches afin de désigner le challenger.

Celui-ci pourra alors défier le tenant du titre dans un match en sept manches[1].

Bataille des Dragons[modifier | modifier le code]

竜王戦七番勝負 Ryūō-sen nana-ban shōbu

Le Roi-dragon affronte son challenger dans un match en sept partie d'octobre à décembre.

Le temps de réflexion est de huit heures par joueur et par partie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Ryūō est une continuation du tournoi Ju-Dan (十段戦 jū-dan sen)(1962–1987) qui lui-même était le successeur du Guerre du Kudan 九段戦 (1956–1961) et du Championnat du Japon (全日本選手権戦 Zen-Nihon Senshukensen)(1948–1955). Considérant cette origine, le Ryūō est le plus ancien tournoi majeur en dehors du Meijin.

Ryūō Honoraire[modifier | modifier le code]

" Ryūō Honoraire" (Eisei Ryūō) est le titre accordé au compétiteur qui emporte le championnat 5 fois de suite ou 7 fois au total, mais le titre n'est accordé officiellement qu'à sa retraite ou son décès[2].

Seuls deux compétiteurs ont rempli les conditions pour devenir Ryūō honoraire :

Ces deux champions obtiendront donc ce titre de Ryūō honoraire dès la fin de leur carrière.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Zen-Nihon Shukensen[modifier | modifier le code]

No. Année Vainqueur Score Adversaire
1 1948 Yoshio Kimura Yuzo Maruta
2 1949 Jun Hagiwara Yoshio Kimura
3 1950 Yasuharu Oyama 3-1 Yoshio Kimura
4 1951 Yasuharu Oyama 4-2 Yoshio Kimura
5 1952 Masao Tsukada 2-0 Yoshio Kimura
6 1953 Yasuharu Oyama 3-0 Masao Tsukada
7 1954 Masao Tsukada 3-2 Yasuharu Oyama
8 1955 Yasuharu Oyama 3-0 Masao Tsukada

Kudansen[modifier | modifier le code]

No. Année Vainqueur Score Adversaire
9 1956 Kozo Masuda 4-1 Masao Tsukada
10 1957 Kozo Masuda 4-2 Yasuharu Oyama
11 1958 Yasuharu Oyama 4-2 Kozo Masuda
12 1959 Yasuharu Oyama 4-3 Tatsuja Nijo
13 1960 Yasuharu Oyama 4-0 Shigeyuki Matsuda
14 1961 Yasuharu Oyama 4-2 Tatsuya Nijo

Judansen[modifier | modifier le code]

No. Année Vainqueur Score Adversaire
1 1962 Yasuharu Oyama 4-3 Kozo Masuda
2 1963 Yasuharu Oyama 4-3 Kozo Masuda
3 1964 Yasuharu Oyama 4-2 Kozo Masuda
4 1965 Yasuharu Oyama 4-3 Tatsuja Nijo
5 1966 Yasuharu Oyama 4-1 Tatsuja Nijo
6 1967 Yasuharu Oyama 4-1 Tatsuya Nijo
7 1968 Kazuo Kato 4-3 Yasuharu Oyama
8 1969 Yasuharu Oyama 4-2 Kazuo Kato
9 1970 Makoto Nakahara 5-2 Yasuharu Oyama
10 1971 Makoto Nakahara 4-2 Yasuharu Oyama
11 1972 Makoto Nakahara 4-0 Yasuharu Oyama
12 1973 Yasuharu Oyama 4-3 Makoto Nakahara
13 1974 Makoto Nakahara 4-1 Yasuharu Oyama
14 1975 Makoto Nakahara 4-0 Yasuharu Oyama
15 1976 Makoto Nakahara 4-3 Kazuo Kato
16 1977 Makoto Nakahara 4-3 Kazuo Kato
17 1978 Makoto Nakahara 4-3 Kunio Yonenaga
18 1979 Makoto Nakahara 4-1 Kunio Yonenaga
19 1980 Kazuo Kato 4-1 Makoto Nakahara
20 1981 Kazuo Kato 5-1 Kunio Yonenaga
21 1982 Makoto Nakahara 4-2 Kazuo Kato
22 1983 Makoto Nakahara 5-3 Kiyomi Kiriyama
23 1984 Kunio Yonenaga 5-3 Makoto Nakahara
24 1985 Kunio Yonenaga 4-3 Makoto Nakahara
25 1986 Fumikaki Bungo 4-2 Kunio Yonenaga
26 1987 Michio Takahashi 4-0 Fumikaki Bungo

Ryu-o[modifier | modifier le code]

Le nombre entre parenthèses représente le nombre de titres cumulatif à cette date.

No. Année Vainqueur Score Adversaire
1 1988 Akira Shima 4-0 Kunio Yonenaga
2 1989 Yoshiharu Habu 4-3 Akira Shima
3 1990 Koji Tanigawa 4-1 Yoshiharu Habu
4 1991 Koji Tanigawa (2) 4-2 Taku Morishita
5 1992 Yoshiharu Habu (2) 4-3 Koji Tanigawa
6 1993 Yasumitsu Sato 4-2 Yoshiharu Habu
7 1994 Yoshiharu Habu (3) 4-2 Yasumitsu Sato
8 1995 Yoshiharu Habu (4) 4-2 Yasumitsu Sato
9 1996 Koji Tanigawa (3) 4-1 Yoshiharu Habu
10 1997 Koji Tanigawa (4) 4-0 Keiichi Sanada
11 1998 Takeshi Fujii 4-0 Koji Tanigawa
12 1999 Takeshi Fujii (2) 4-1 Daisuke Suzuki
13 2000 Takeshi Fujii (3) 4-3 Yoshiharu Habu
14 2001 Yoshiharu Habu (5) 4-1 Takeshi Fujii
15 2002 Yoshiharu Habu (6) 4-3 Takashi Abe
16 2003 Toshiyuki Moriuchi 4-0 Yoshiharu Habu
17 2004 Akira Watanabe 4-3 Toshiyuki Moriuchi
18 2005 Akira Watanabe (2) 4-0 Kazuki Kimura
19 2006 Akira Watanabe (3) 4-3 Yasumitsu Sato
20 2007 Akira Watanabe (4) 4-2 Yasumitsu Sato
21 2008 Akira Watanabe (5) 4-3 Yoshiharu Habu
22 2009 Akira Watanabe (6) 4-0 Toshiyuki Moriuchi
23 2010 Akira Watanabe (7) 4-2 Yoshiharu Habu
24 2011 Akira Watanabe (8) 4-1 Tadahisa Maruyama
25 2012 Akira Watanabe (9) 4-1 Tadahisa Maruyama
26 2013 Toshiyuki Moriuchi (2) 4-1 Akira Watanabe
27 2014 Tetsurō Itodani 4-1[5] Toshiyuki Moriuchi
28 2015 Akira Watanabe (10) 4-1[6] Tetsurō Itodani
29 2016 Akira Watanabe (11) 4-3[7][note 1] Tadahisa Maruyama
30 2017 Yoshiharu Habu (7) 4-1[8] Akira Watanabe

Records[modifier | modifier le code]

  • Plus de titres : Akira Watanabe, 11
  • Plus de titres consécutifs : Akira Watanabe, 9 à la suite (2004–2012)
  • Plus de conquêtes du titre : Yoshiharu Habu, 4[note 2]
  • Plus longue période entre les titres : Yoshiharu Habu, 15 years (2003–2017)
  • Plus vieux vainqueur : Yoshiharu Habu, 47 ans et 2 mois
  • Plus jeune vainqueur : Yoshiharu Habu, 19 ans et 2 mois[9].

Répartition des joueurs par classes pour le 31e Ryūō[modifier | modifier le code]

Ci-dessous la liste des joueurs répartis par classe pour le 31e Ryūō[10],[11].

Le tenant du titre du Ryūō est Yoshiharu Habu.

Classe n°1
Nom Grade (dan) Titres détenus
Akira Watanabe 9 Kiō
Ayumu Matsuo 8
Tadahisa Maruyama 9
Toshiaki Kubo 9 Ōshō
Chikara Akutsu 8
Tetsurō Itodani 8
Kenjirō Abe 7
Masataka Gōda 9
Nobuyuki Yashiki 9
Masayuki Toyoshima 8
Takeshi Fujii 9
Michio Takahashi 9
Akira Inaba 8
Yasumitsu Satō 9
Takuya Nagase 6
Akihito Hirose 8
Grade moyen (en dan) 8.3
Classe n°2
Nom Grade (dan) Titres détenus
Amahiko Satō 9 Meijin
Hiroyuki Miura 9
Takayuki Yamasaki 8
Kōichi Fukaura 9
Takanori Hashimoto 8
Masataka Sugimoto 7
Shingo Sawada 6
Kazutoshi Satō 6
Kazuki Kimura 9
Toshiyuki Moriuchi 9
Eiji Iijima 7
Keiichi Sanada 8
Yasuaki Murayama 7
Tadashi Ōishi 6
Mamoru Hatakeyama 7
Hiroshi Kobayashi 7
Grade moyen (en dan) 7.6
Classe n°3
Nom Grade (dan) Titres détenus
Taichi Nakamura 7 Ōza
Hisashi Namekata 8
Daisuke Suzuki 9
Takuma Oikawa 6
Kensuke Kitahama 8
Makoto Chūza 7
Hirotaka Nozuki 8
Taku Morishita 9
Hiroaki Yokoyama 6
Kazuhiro Nishikawa 6
Shin'ya Satō 7
Akira Shima 9
Yūki Sasaki 6
Sakio Chiba 6
Shintarō Saitō 7
Hiroki Iizuka 7
Grade moyen (en dan) 7.3

Classe n°4
Nom Grade (dan) Titres détenus
Koji Tanigawa 9
Akira Nishio 6
Issei Takazaki 6
Yasuaki Tsukada 9
Hiromu Watanabe 5
Makoto Sasaki 6
Keita Inoue 9
Taichi Takami 5
Naruyuki Hatakeyama 8
Hiroki Nakata 8
Satoru Sakaguchi 5
Norihiro Yagura 7
Reo Kurosawa 5
Manabu Senzaki 9
Tomohiro Murata 6
Yūji Masuda 6
Tatsuya Sugai 7 Ōi
Makoto Tobe 7
Yūsuke Tōyama 6
Shūji Muranaka 6
Tadao Kitajima 7
Ichirō Hiura 8
Daisuke Nakagawa 8
Shin'ya Yamamoto 6
Wataru Yashiro 6
Osamu Nakamura 9
Shūji Satō 7
Kiyozumi Kiriyama 9
Yasuhiro Masuda 5
Shingo Itō 5
Tatsuya Sanmaidō 6
Atsushi Miyata 6
Grade moyen (en dan) 6.8
Classe n°5
Nom Grade (dan)
Takashi Abe 8
Kōsuke Tamura 7
Kazushiza Horiguchi 7
Hiroshi Naganuma 7
Yoshiyuki Kubota 7
Kōru Abe 6
Kōhei Funae 6
Akihiro Murata 6
Kiyokazu Katsumata 6
Eisaku Tomioka 8
Shōta Chida 6
Daisuke Katagami 6
Naohiro Ishida 5
Masakazu Watanabe 5
Yūgo Takeuchi 4
Takanori An'yōji 6
Mirai Aoshima 5
Yūsuke Ina 6
Yūya Nagaoka 5
Tetsuya Fujimori 5
Ryōsuke Nakamura 6
Isao Nakata 7
Yūki Fujikura 5
Yoshikazu Minami 9
Takeshi Kawakami 7
Takeshi Kawakami 7
Takehiro Ōhira 6
Shin'ichi Satō 5
Hiroshi Kamiya 8
Sōta Fujii 6
Seiya Kondō 5
Kentarō Ishii 5
Kōta Kanai 5
Grade moyen (en dan) 6.1
Classe n°6
Nom Grade (dan)
Hideyuki Takano 6
Kōzō Arimori 7
Masaki Izumi 8
Bungo Fukusaki 9

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Cette finale du tournoi de 2016 a été affectée par la controverse du 29ème Ryūō challenger qui a empêché Hiroyuki Miura de défier Watanabe qui a également joué un rôle dans la controverse.
  2. Habu a perdu son titre pour la première fois en 1990 mais l'a regagné en 1992. Il l'a reperdu en 1993 mais l'a récupéré pour la deuxième fois en 1994. Il a perdu le titre pour la troisième fois en 1996 mais l'a regagné cinq ans plus tard en 2001. Il a perdu le titre en 2003 et l'a regagné une quatrième fois en 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (ja) « Ryūōsen: Ryūō Rankigu Kesshō Tōnamento ni Tsuite », Japan Shogi Association (consulté le 14 décembre 2017)
  2. (ja) « Purokisen no Kitei ni Kansuru Goshitsumon - Q: Eisei Shōgō no Kitei wa Dō Natteiru no Deshōka », Japan Shogi Association
  3. (ja) « Watanabe Akira Ryūō no Kyōdō Kisha Kaiken », Japan Shogi Association, (consulté le 7 août 2014)
  4. (ja) « Habu Yoshiharu Ōi ga Ryūōi wo Dakkaishi, Shijōhatsu no 「Eisei Nanakan」 no Shikaku wo Kakutoku », Japan Shogi Association,‎ (consulté le 5 décembre 2017)
  5. (ja) « Itodani Shin-Ryūō ga Tanjō, Taitoru Hatsuchōsen de Dasshu », Nihon Keizai Shimbun,‎ (lire en ligne)
  6. (ja) Shinji Fukamatsu, « Watanabe Kiō ga Ryūō Kaerizaki, Tsūsan Jikkime », Asahi Shimbun,‎ (lire en ligne)
  7. (ja) Hideki Yamamura, « Ryūōsen, Watanabe Nikan ga Bōei, Maruyama ni Yonshō Sanpai », Mainichi Shimbun,‎ (lire en ligne)
  8. Hideki Yamamura, « Japanese shogi pro Habu becomes first to qualify for 7 lifetime titles », Mainichi Shimbun,‎ (lire en ligne)
  9. (ja) Kei Yoshikawa, « Habu Yoshiharu ga Ryūōsen de Shori, Shijohatsu 「Eisei Nanakan」ni », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant,‎ (lire en ligne)
  10. (ja) « Kishi Dētābēsu », Japan Shogi Association (consulté le 7 mars 2018)
  11. https://www.shogi.or.jp/match/ryuuou/